AJPM
1- www.youtube.com/watch
2- www.youtube.com/watch

LES BERGERS :
1- Bergers, d’où viennent ces concerts
Qui font retentir ces déserts ?
Amis, ce sont les chœurs des anges,
Un Dieu vient de naître pour nous,
C’est le sujet de leurs louanges.
Bergers, bergers, que tardez-vous ?
Vite, vite, cherchons-le tous.

2- Les anges nous ont avertis
Qu’il n’est pas né bien loin d’ici,
Et que c’est …
More
1- www.youtube.com/watch
2- www.youtube.com/watch

LES BERGERS :
1- Bergers, d’où viennent ces concerts
Qui font retentir ces déserts ?
Amis, ce sont les chœurs des anges,
Un Dieu vient de naître pour nous,
C’est le sujet de leurs louanges.
Bergers, bergers, que tardez-vous ?
Vite, vite, cherchons-le tous.

2- Les anges nous ont avertis
Qu’il n’est pas né bien loin d’ici,
Et que c’est même en cette étable.
Naître dans une étable, un Roi,
Amis, cela n’est pas croyable.
Allons, pasteurs, et croyez-moi,
C’est là qu’il est, ayons la foi.

3- Portons à cet Enfant nouveau
Quelques fruits, ou bien un agneau,
En signe de reconnaissance,
Puisque c’est en notre faveur
Qu’il s’est réduit jusqu’à l’enfance.
Allons offrir à ce Sauveur
Ce que nous avons de meilleur.

4- Bonjour, cher Enfant attendu,
Pour nous, soyez le bienvenu.
Nous venons pour vous rendre hommage,
Nous ne sommes que des paysans,
Nous n’avons rien que de sauvage,
Supportez-nous en nos accents,
Et même en nos petits présents.

JÉSUS ENFANT :
5- Soyez les bienvenus, bergers,
Je vous appelle les premiers
Par les anges de ma lumière,
Car dans votre simplicité
Vous avez le don de me plaire.
Venez à moi par charité,
Approchez tous en sûreté.

LES BERGERS :
6- Seigneur, quel est votre dessein ?
N’êtes-vous pas Roi souverain ?
Pourquoi donc naître en une étable ?
Pour quel sujet avez-vous pris
Cet état pauvre et misérable ?
Cela surprend tous nos esprits,
Aucun de nous ne l’a compris.

JÉSUS ENFANT :
7- Bergers, il ne tenait qu’à moi
De naître, comme un puissant Roi,
Dans un palais riche et commode.
Mais j’ai choisi l’humilité
Afin de la mettre à la mode,
Mais j’ai choisi la pauvreté
Pour l’enrichir de sainteté.

LES BERGERS :
8- Ah ! nous pensions bien autrement !
Mais nous voulons dorénavant
Prendre, selon votre Sagesse,
Notre état bas pour un honneur,
Notre pauvreté pour richesse.
Bergers, bergers, quel grand bonheur
De ressembler au doux Sauveur !

9- Bergers, que cet Enfant est beau,
Qu’il fait bon près de son berceau !
Que n’y pouvons-nous toujours être !
Nous goûterions le saint plaisir
Que fait goûter son petit Maître,
Nous le verrions tous à loisir.
Ah ! contentons notre désir.

10- Chantons, chantons tous d’une voix :
Nous vous bénissons mille fois,
Ô très Sainte Vierge Marie,
Vous nous donnez la vie à tous
En nous donnant le fruit de vie.
Par charité, permettez-nous
De rester ici près de vous.

JÉSUS ENFANT :
11- Demeurez, bergers, demeurez
Près de moi tant que vous voudrez,
J’y prends un grand plaisir moi-même.
Donnez-moi vos cœurs seulement,
C’est là le grand présent que j’aime.
C’est m’honorer excellemment
Que de m’aimer très tendrement.

LES BERGERS :
12- Voilà nos cœurs, Enfant Jésus,
Mais des cœurs pauvres de vertus.
Enrichissez-les donc, de grâce,
Pour chanter ici tour à tour,
Puisque vous nous y donnez place :
Enfant Jésus, par votre amour
Régnez sur nous, et nuit et jour.


* AM18. Le Chapelet récité