fr.news
1626

Un évêque ignorant et abusif "interdit" le culte "ad orientum" (!)

Ayant pris conscience - comme s'il ne le savait pas - que certains de ses prêtres célébraient occasionnellement le Novus Ordo "ad orientum" [sic, on dit ad orientem en bon latin], l'évêque de Venice, Frank Dewane, Floride, a affirmé dans un décret du 25 janvier que l'instruction générale de la messe tridentine attend du prêtre qu'il fasse face aux fidèles, ajoutant que toute autre interprétation des normes est "erronée".

Suivant son interprétation et son choix privés, il ordonne à ses prêtres de célébrerl'Eucharistie "face au peuple et de ne pas imposer leurs propres choix privés." De manière légaliste, il insiste sur le fait qu'"aucun prêtre ne peut célébrer une messe publique ad orientum [re-sic !] sans la permission écrite de l'Ordinaire."

Ni Dewane ni aucun autre évêque ou pape n'ont l'autorité d'interdire de célébrer vers Dieu. Dewayne avait l'habitude de soutenir la messe romaine et les célébrations Novus Ordo appropriées, qui ont toutes deux une histoire considérable dans le diocèse de Venise. Mais avec François, il a soudainement fait volte-face.

L'Instruction générale citée par Dewane concerne l'architecture et n'interdit pas la célébration ad orientem. Au contraire, elle indique au prêtre quand il doit se tourner pour faire face aux fidèles.

Ci-dessous, une eucharistie Novus Ordo (23 janvier) dans le diocèse de Venise remplaçant le rite pénitentiel par trois "respirations spirituelles".

#newsNvhnukvzms

01:02
Aube de la Force
Cet évêque doit changer de "métier " ,une entreprise lui conviendrait mieux,il ferait moins de dégâts.Qu'il sache que l'heure de Dieu n'est pas la sienne, il n'a aucun pouvoir sur les âmes ni sur la Sainte ÉGLISE.