fr.news
1.6K

Guerre liturgique : un archevêque empêché d'entrer dans son église

L'archevêque syro-malabar Mar Andrews Thazhath, 70 ans, administrateur apostolique d'Ernakulam-Angamaly (655 000 catholiques, 800 prêtres), en Inde, a été empêché d'entrer dans la basilique Sainte-Marie à Kochi, en Inde, dimanche.

Il avait prévu de célébrer une "messe unifiée" - une liturgie de compromis, introduite par le synode et approuvée par François.

Au cours de la "messe unifiée", tout sauf la prière eucharistique se fait vers les bancs, alors que quelque 460 prêtres conservateurs s'opposent à la réforme et insistent pour célébrer tout vers les bancs comme ils le font depuis cinquante ans. Les deux variantes ne correspondent pas au rite syriaque qui s'adresse à Dieu, jamais aux bancs.

La tension à ce sujet couvait depuis un an. Dimanche, les partisans de la "messe unifiée" ont verrouillé le portail de l'église de l'intérieur, tandis que les partisans des bancs ont ouvert le portail et sont entrés de force dans la basilique.

La police a expulsé le groupe de la "messe unifiée". Par la suite, une liturgie des bancs a été présidée pendant que le parti de la "masse unifiée" protestait à l'extérieur.

Le groupe des bancs occupe la maison de l'archevêque à Kochi depuis un certain temps. Selon MattersIndia.com (24 novembre), il est probable que ce parti se déclare Église indépendante.

A l'exception d'Ernakulam-Angamaly, les 35 diocèses de l'Eglise syro-malabare ont accepté la messe unifiée.

#newsJgyoitehfs