AJPM
NEUVAINE à SAINT JOSEPH :
QUATRIÈME JOUR
Jésus a appelé Lazare son ami.
Lazare a reçu plusieurs fois Jésus à Béthanie.
Vous, ô saint Joseph, vous l'avez gardé pendant plusieurs années.
Jésus n'était pas à la mort de Lazare ; il était loin ;
mais il a assisté à la vôtre,
vous donnant la main dans le passage du temps à l'éternité.
Il a ressuscité Lazare
et nous croyons pieusement,
quoique ce …
More
NEUVAINE à SAINT JOSEPH :
QUATRIÈME JOUR
Jésus a appelé Lazare son ami.
Lazare a reçu plusieurs fois Jésus à Béthanie.
Vous, ô saint Joseph, vous l'avez gardé pendant plusieurs années.
Jésus n'était pas à la mort de Lazare ; il était loin ;
mais il a assisté à la vôtre,
vous donnant la main dans le passage du temps à l'éternité.
Il a ressuscité Lazare
et nous croyons pieusement,
quoique ce ne soit pas de foi,
que vous êtes en corps et en âme dans le ciel.

Ô ami de Jésus, faites-moi vivre en union avec lui.
Qu'il habite toujours avec moi par la foi et par la grâce.
Qu'il ne m'abandonne pas à l'heure de la mort.
Que je meure en sa compagnie, en celle de Marie et en la vôtre.
Qu'il me place à côté de vous dans le séjour des élus.


Saint Joseph,
Modèle et Patron des amis du Sacré-Cœur,
priez pour nous !
(100 jours d’indulgence)
montfortajpm.blogspot.com


Souvenez-vous, ô glorieux saint Joseph,
modèle et patron des amis du Sacré-Cœur,

qu’on n’a jamais entendu dire
qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection,
sollicité votre secours et imploré vos suffrages,
ait été abandonné.
Animé d’une pareille confiance,
ô chaste Époux de Marie,
ô mon tendre Père,
je viens à vous,
et gémissant sous le poids de mes péchés,
je me prosterne à vos pieds ;
ô juste Joseph,
Père nourricier du Verbe fait homme pour moi,
ne méprisez pas ma prière,
mais écoutez-la favorablement
et daignez l’exaucer.
Ainsi soit-il.

+ PDF à télécharger !
Montfort AJPM
Audio à télécharger : "Le CHAPELET quotidien récité avec vous !"

13 mars : (À l'écoute : "LITANIES de JÉSUS OUTRAGÉ dans Sa FACE ADORABLE")
catholique.forumactif.com
* MOIS de SAINT JOSEPH *
Le SAINT SUAIRE ~ Sainte Euphrasie ~ NEUVAINE à SAINT JOSEPH (4ème jour) ~ Le Chemin de Croix

* * *
À retrouver également ici : catholique.forumactif.com

* * *
Les TROIS AVE MARIA du matin & du …More
Audio à télécharger : "Le CHAPELET quotidien récité avec vous !"

13 mars : (À l'écoute : "LITANIES de JÉSUS OUTRAGÉ dans Sa FACE ADORABLE")
catholique.forumactif.com
* MOIS de SAINT JOSEPH *
Le SAINT SUAIRE ~ Sainte Euphrasie ~ NEUVAINE à SAINT JOSEPH (4ème jour) ~ Le Chemin de Croix

* * *
À retrouver également ici : catholique.forumactif.com

* * *
Les TROIS AVE MARIA du matin & du soir
en l’honneur de la Puissance, de la Sagesse et de la Miséricorde de Marie,
avec cette invocation à la fin :

- le matin : « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant ce jour. »
- le soir : « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant cette nuit.»

Je vous salue, Marie,
Pleine de grâce,
Le Seigneur est avec vous,
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.


« Oh ! quelle sainte pratique de piété !
c’est un moyen très efficace d’assurer votre salut. »

(Saint Léonard de Port-Maurice)

* Le ROSAIRE : MÉTHODE & EXPLICATION en CANTIQUE par St Louis-Marie Grignion de Montfort (PDF illustré de 12 pages)
AJPM
* * * AM18. Le Chapelet récité * * *

1- Chantons un cantique en l’honneur
De Saint Joseph, le protecteur
Et l’époux de Marie.
L’humble Joseph est peu connu.
Aucun d’ici-bas ne l’a vu,
Mais il ravit les bienheureux.
Que la terre s’unisse aux cieux,
Que tout le glorifie !

2- Grand saint, Dieu n’a trouvé que vous
Qui fût digne d’être l’époux
De sa Mère admirable.
Époux de la Reine des cieux,
Ce …
More
* * * AM18. Le Chapelet récité * * *

1- Chantons un cantique en l’honneur
De Saint Joseph, le protecteur
Et l’époux de Marie.
L’humble Joseph est peu connu.
Aucun d’ici-bas ne l’a vu,
Mais il ravit les bienheureux.
Que la terre s’unisse aux cieux,
Que tout le glorifie !

2- Grand saint, Dieu n’a trouvé que vous
Qui fût digne d’être l’époux
De sa Mère admirable.
Époux de la Reine des cieux,
Ce privilège est merveilleux ;
Le témoin de sa sainteté,
Le gardien de sa pureté,
Ô gloire incomparable !

3- Le Père éternel vous a pris
Pour nourrir ici-bas son Fils,
Pour être son vicaire.
Vous avez porté sur le sein
Celui qui tient tout en sa main,
Vous avez donné l’aliment
À Celui de qui tout dépend
Au ciel et sur la terre.

4- Qui l’aurait vu vous caresser,
Vous sourire et vous embrasser
Par un amour extrême !
Ses souris vous perçaient le cœur
Et le remplissaient de douceur.
Tout embrasé de son amour,
Vous lui disiez à votre tour :
« Mon cher Fils, je vous aime. »

5- Si trois mots de Marie ont pu
Sanctifier par leur vertu
Saint Jean avec sa mère,
Que n’auront point produit en vous
Ses discours si saints et si doux !
Sa parole vous ravissait,
Sa présence vous remplissait
De grâce et de lumière.

6- Quelle était votre humilité !
C’est elle qui vous a porté
À garder le silence,
À vous mettre tout le dernier,
À vivre en pauvre charpentier,
À paraître un pauvre ignorant
Sans capacité, sans talent,
Sans air et sans prudence.

7- Plus vous vous êtes rabaissé,
Et plus Dieu vous a rehaussé
Près de lui dans la gloire.
Vos mérites sont surprenants,
Vos privilèges sont très grands.
Le Ciel admire vos splendeurs,
Le monde est plein de vos faveurs,
Et jusqu’au Purgatoire.

8- Jamais on ne vous prie en vain,
Votre crédit est souverain,
Comme Thérèse assure.
Votre Fils est Dieu glorieux,
Votre Épouse est Reine des cieux,
En priant vous leur commandez,
Tout est fait, si vous demandez.
Ô pouvoir sans mesure !

9- Saint Joseph, soyez mon patron
Pour m’obtenir un très grand don :
La Divine Sagesse !
Pour rendre gloire à mon Sauveur,
Pour convertir l’homme pécheur,
Pour aider les pauvres petits,
Pour terrasser mes ennemis.
La Charité vous presse.

SAINT JOSEPH :
10- Tâchez d’être en tout le dernier,
De vous cacher, et dilater
En Jésus et Marie !
Cherchez ce que le monde fuit,
Et fuyez tout ce qu’il poursuit.
Ne vous réglez que par la foi,
Afin d’être heureux avec moi
En imitant ma vie.