avecrux.avemaria
Bonjour Gilbert 🤗 y'a un truc qui va pas avec la supplication de cette neuvaine que je découvre à l'instant. Ecoute-ça...

Je vous salue, ô Mère de la Souveraine des cieux :

je me réjouis avec vous des tendres consolations
qui ont inondé votre saint cœur,
quand vous avez nourri de votre lait,
pressé dévotement contre votre sein,
et couvert de respectueux baisers

la Vierge aimée de la très saint…More
Bonjour Gilbert 🤗 y'a un truc qui va pas avec la supplication de cette neuvaine que je découvre à l'instant. Ecoute-ça...

Je vous salue, ô Mère de la Souveraine des cieux :

je me réjouis avec vous des tendres consolations
qui ont inondé votre saint cœur,
quand vous avez nourri de votre lait,
pressé dévotement contre votre sein,
et couvert de respectueux baisers

la Vierge aimée de la très sainte Trinité. ?????!!!!!

C'est pas l'Enfant-Jésus plutôt ?

Obtenez-moi la connaissance de mon néant,
de la bonté et de la beauté infinie de Dieu,
c’est-à-dire un profond mépris de moi-même
et un ardent amour de Dieu.

Bon café ! ☕ 😀 et belle journée en Jésus-Christ par les coeurs de la TS Vierge Marie et Saint Joseph +
AJPM
NEUVAINE de la NATIVITÉ de la SAINTE VIERGE (8 septembre)
(ou bien NEUVAINE EFFICACE à NOTRE-DAME des TROIS AVE MARIA )
SEPTIÈME JOUR
Très sainte et très auguste Trinité, moi, votre indigne et misérable créature,
je vous adore dans le sentiment de ma profonde bassesse.
Je vous rends grâce des faveurs que vous avez faites à sainte Anne,
surtout de l’avoir choisie pour Mère de Celle
qui …
More
NEUVAINE de la NATIVITÉ de la SAINTE VIERGE (8 septembre)
(ou bien NEUVAINE EFFICACE à NOTRE-DAME des TROIS AVE MARIA )
SEPTIÈME JOUR
Très sainte et très auguste Trinité, moi, votre indigne et misérable créature,
je vous adore dans le sentiment de ma profonde bassesse.
Je vous rends grâce des faveurs que vous avez faites à sainte Anne,
surtout de l’avoir choisie pour Mère de Celle
qui nous a donné Jésus, notre divin Rédempteur.
Et vous, ô glorieuse Anne ! vous ma protectrice et mon avocate,
du haut du ciel où vous jouissez du fruit de vos vertus,
obtenez-moi, pour la vie et la mort, l’assistance de Jésus et de Marie,
afin que je puisse un jour partager votre bonheur.


Je vous salue, ô Mère de la Souveraine des cieux :
je me réjouis avec vous des tendres consolations
qui ont inondé votre saint cœur,
quand vous avez nourri de votre lait,
pressé dévotement contre votre sein,
et couvert de respectueux baisers
la Vierge aimée de la très sainte Trinité.
Obtenez-moi la connaissance de mon néant,
de la bonté et de la beauté infinie de Dieu,
c’est-à-dire un profond mépris de moi-même
et un ardent amour de Dieu.


Pater. Ave. Gloria.

7. Sainte ANNE et MARIE ENFANT


* * *
Les TROIS AVE MARIA du matin & du soir :
avec cette invocation à la fin :
- le matin :
« Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant ce jour. »
- le soir : « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant cette nuit.»

« Oh ! quelle sainte pratique de piété !
c’est un moyen très efficace d’assurer votre salut. »

(Saint Léonard de Port-Maurice)