fr.news
141.2K

Le covid et la russophobie sont utilisés pour museler la liberté d'expression

Le gouvernement canadien a annoncé la création d'un nouveau groupe consultatif d'"experts" sur la "sécurité en ligne" - comprendre : la censure - afin de lutter contre les "contenus en ligne préjudiciables."

Parmi les "experts" figurent un professeur de religion, un activiste communautaire et un professeur d'arts et de sciences humaines.

"Il est clair que le contenu en ligne préjudiciable est un problème sérieux", a déclaré Pablo Rodrigues, né en Argentine, ministre du Patrimoine canadien. La "désinformation", l'"intimidation", le "harcèlement", la "diffamation" ou les "théories du complot" rentrent dans la définition très vague qu'il donne de ce contenu.

DailyExpose.uk (1er avril) explique que tout cela est ouvert à l'interprétation qui "revient à un gouvernement qui a attaqué ses propres citoyens et gelé leurs comptes bancaires simplement pour s'être opposé à des mandats gouvernementaux draconiens au nom de la lutte contre le Covid-19."

Image: Crusty Da Klown (Busy), Flickr, #newsXdvyzgoznz

patrick cohen shares this
80
oier roland
Si Poutine brulait, rasait L'Eglise, ça se saurait..
Grosminet
Encore de la propagande poutinienne à l'infecte sauce bolchévique.
Ineffable
Ça devient foncièrement diabolique ce qui se passe sur ce site pseudo-catholique et chrétien. Embrasser l'idéologie russo-nazi et combattre la vérité à ce point. C'est délirant! 🤮 🤮 🤮 🤮 🤮 🤮 🤮
lacrimarum valle
ceci crève les yeux, je ne crois pas que le vote y changera grand chose, ne plus regarder la télé et ses infos pourries peuvent amener à réfléchir 😷 🙏