florentis
florentis

CONFERENCE : EXHORTATION DU PAPE FRANCOIS - LA JOIE CHRETIENNE

"J'invite chaque chrétien à renouveler sa rencontre avec Jésus Christ, à le rechercher chaque jour sans cesse". "On le rencontre dans l'oraison."

Ca me fait penser au quiétisme, hérésie du XVIIème siècle, combattue par Bossuet.
Il n'y a pas de paroles d'amour, il n'y a que des actes d'amour.
L'oraison ne saurait remplacer les sacrements.

Si les sacrements ne sont pas valides, la pratique de l'…More
"J'invite chaque chrétien à renouveler sa rencontre avec Jésus Christ, à le rechercher chaque jour sans cesse". "On le rencontre dans l'oraison."

Ca me fait penser au quiétisme, hérésie du XVIIème siècle, combattue par Bossuet.
Il n'y a pas de paroles d'amour, il n'y a que des actes d'amour.
L'oraison ne saurait remplacer les sacrements.

Si les sacrements ne sont pas valides, la pratique de l'oraison ne sera d'aucun secours, car comment savoir alors que c'est bien à la grâce divine que l'on a à faire plutôt qu'à un mensonge que l'on s'invente ou, pire, à un démon qui pratique l'imposture ?
florentis

DE LA DEMOCRATIE..

Le socialisme est l'idéologie du progrès contre vent et marée.

En l'occurrence, il me semble que le socialisme confond progrès social et transgression morale.

La loi morale est intangible.
La transgresser ne saurait engendrer de progrès social.
florentis

Joseph Ratzinger contredit le Credo, la Tradition et le Magistère

L'unité découle d'un amour en commun. Le mouvement d'amour nous pousse vers (quelque chose). La qualité d'être unis vers, implique donc un amour en commun, une attirance partagée vers le même Bien commun.

La qualité d'être unis vers se dérive en français, historiquement, par le mot université, issu du latin universitas, lui-même dérivé du latin universum, mot qui a servi à traduire …More
L'unité découle d'un amour en commun. Le mouvement d'amour nous pousse vers (quelque chose). La qualité d'être unis vers, implique donc un amour en commun, une attirance partagée vers le même Bien commun.

La qualité d'être unis vers se dérive en français, historiquement, par le mot université, issu du latin universitas, lui-même dérivé du latin universum, mot qui a servi à traduire deux mots grecs : catholou (pour tous, chez Aristote par exemple), et homothymadon (d'un même sentiment, dans la bible par exemple).

Bref, il y a certes un mouvement d'amour commun vers Dieu entre chrétiens et musulmans, mais tant la définition de Dieu que la pratique de cet amour sont différentes, par conséquent, il en résulte certains dissentiments et l'unité ne peut pas être parfaite.

Le respect réciproque nécessite donc une certaine distance.
florentis

Des Caricatures... aux O.G.M

L'expression caricaturale, pensée pour blesser moralement, ne me semble pas pertinente. Notre seigneur ne nous dit-il pas que "la vérité nous rendra libre" ?

Une caricature ne me semble pas chercher à dire le vrai, mais à grossir le trait, et donc d'une certaine manière à mentir. Notre seigneur ne nous dit-il pas que : "Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec …More
L'expression caricaturale, pensée pour blesser moralement, ne me semble pas pertinente. Notre seigneur ne nous dit-il pas que "la vérité nous rendra libre" ?

Une caricature ne me semble pas chercher à dire le vrai, mais à grossir le trait, et donc d'une certaine manière à mentir. Notre seigneur ne nous dit-il pas que : "Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez."; "Je vous le dis: au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu'ils auront proférée".

Il me semble donc qu'il serait meilleur d'en appeler à la vérité d'expression plutôt qu'à la liberté d'expression, La liberté étant une conséquence de notre agir vrai.

Il ne me semble pas que la caricature engendre du recul, je vois plutôt qu'elle engendre des passions. Elles sont faites pour humilier. Certes les réactions à celle-ci démontrent la faculté d'humilité de ceux qui en sont la cible. L'on sait que le christianisme est une religion de l'humilité et que les caricature à son endroit porte à peu de conséquences.

Il n'en est manifestement pas de même pour l'Islam. Que Charlie Hebdo, pour se faire de l'argent, publie ses caricatures, ceci au prix d'éventuel troubles politiques qui pourraient avoir des conséquences funestes, ne me semble pas soutenable en soi.

De plus, je n'ai pas besoin de cela pour m'informer vraiment sur ce qu'est l'Islam.
florentis

Fours crématoires et avortoirs : quelles différences ?

Si on observe les critères de l'ONU pour caractériser les crimes de génocides, on constate que les mesures visant à entraver les naissances en font partie.

Pire, en lisant l'ensemble de ces critères, on croirait presque contempler l'état politique de la France

a) Meurtre de membres du groupe
-> meurtres incompréhensibles (par exemple : "pour une cigarette")
b) Atteinte grave à l'intégrité …More
Si on observe les critères de l'ONU pour caractériser les crimes de génocides, on constate que les mesures visant à entraver les naissances en font partie.

Pire, en lisant l'ensemble de ces critères, on croirait presque contempler l'état politique de la France

a) Meurtre de membres du groupe
-> meurtres incompréhensibles (par exemple : "pour une cigarette")
b) Atteinte grave à l'intégrité physique ou mentale de membres du groupe ;
-> nombreuses agressions sans raison clairement établies.
c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d'existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle ;
-> chômage de masse, désindustrialisation massive.
d) Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe ;
-> Avortement, contraception.
e) Transfert forcé d'enfants du groupe à un autre groupe. »
-> arrivée massive de populations étrangères, ce qui précipite les enfants autochtones de facto dans une autre culture que celle de leurs pères.

Quelqu'un aurait-il la possibilité de porter plainte contre la République pour génocide contre son propre peuple ?
florentis

Témoignage de Clotilde Clovis revenue de l'Islam

Il ne faut pas non plus trop se fier aux témoignages télévisés, faits à visage découvert, devant des millions de téléspectateurs... Cela n'a rien d'un confession intime et je ne suis pas sûr que l'on puisse ainsi saisir la vérité des sentiments de chacun. La tendance naturelle, à la télévision, est d'embellir les choses, car le poids du paraître y est colossal. Si Clothilde Clovis avait paru à l'…More
Il ne faut pas non plus trop se fier aux témoignages télévisés, faits à visage découvert, devant des millions de téléspectateurs... Cela n'a rien d'un confession intime et je ne suis pas sûr que l'on puisse ainsi saisir la vérité des sentiments de chacun. La tendance naturelle, à la télévision, est d'embellir les choses, car le poids du paraître y est colossal. Si Clothilde Clovis avait paru à l'écran de cette émission, je ne doute pas qu'elle aurait assuré que tout allait pour le mieux...

Mais en effet, il faut que les familles n'aient pas des définitions trop strictes de ce qui est Bon ou Mauvais pour s'accepter mutuellement. C'est-à-dire qu'il faut être libéral et non religieux.

Cela dit, je ne doute pas que le fait que Mr Bigard gagne bien sa vie semble à sa belle famille un Bien, ce qui pourrait aider grandement ce couple à pérenniser leur union.

En fait, en pratique, on peut être ouvert pour, par exemple, goûter les plats exotiques, mais quand même préférer les petits plats que faisaient notre maman dans l'enfance... Donc tout ne se passe pas sur le plan religieux au sens strict. Il y a d'autres us et coutumes qui entrent en ligne de compte : chacun a ses petites habitudes sur lesquelles il a construit son équilibre (habitus). Changer d'habitude n'est simple pour personne, cela peut même devenir totalement insupportable, cela fait souffrir.

Quand on a aimé ses aïeux, alors on veut reproduire leurs manières d'être à travers l'enfant, c'est comme un hommage qu'on leur rend. L'ennui, c'est qu'un enfant ne peut avoir qu'une seule manière d'être, bien qu'il ait deux parents. Il sera donc travaillé par des problèmes d'identités, tiraillé. Certes, il en prendra son parti, plus tard.

Même un couple mixte de gens partageant une même religion ne se passe pas sans douleur. La religion commune, cependant est d'une grande aide dans ces cas. De ce point de vue, l'Islam n'a pas tout-à-fait tord d'exiger la conversion... La famille est la cellule de base de la société, et donc, pour fonder une société Islamique, il est logique de prôner pour des familles Islamiques...
florentis

Témoignage de Clotilde Clovis revenue de l'Islam

Il faut quand-même admettre que c'est compliqué, et qu'il ne faudrait pas faire passer les exceptions pour la règle (d'autant plus qu'à la télévision tout est beau, tout est gentil).

Cependant, au-delà du désir charnel, car naturellement les corps peuvent s'entendre, il y a les désirs spirituels : le mariage se destine à fonder une famille, ce qui revient à une alliance entre famille.

Or, quand…More
Il faut quand-même admettre que c'est compliqué, et qu'il ne faudrait pas faire passer les exceptions pour la règle (d'autant plus qu'à la télévision tout est beau, tout est gentil).

Cependant, au-delà du désir charnel, car naturellement les corps peuvent s'entendre, il y a les désirs spirituels : le mariage se destine à fonder une famille, ce qui revient à une alliance entre famille.

Or, quand se pose le problème de l'éducation des progénitures, si une partie de la famille estime que faire comme ceci est Bien tandis que faire comme cela est Mal, pendant que l'autre partie estime que faire comme ceci est Mal tandis que faire comme cela est Bien, les désaccords graves qui en découlent peuvent provoquer la séparation.

Comme d'habitude, ce sont des problèmes de définition commune du Bien et du Mal, qui, à la longue, viennent semer la zizanie dans le couple. Déjà que ce n'est pas simple entre deux personnes issue d'une même culture (donc partageant des définitions proches du Bien et du Mal), mais entre deux personnes issue de traditions culturelles différentes...
florentis

Les fossiles réfutent la théorie de l'évolution 2/2

AD : Dans ce cas, parler de nouvelle espèce est impropre, il faut parler de nouvelle race.

On pourrait en effet estimer que les espèces vivantes sont nées spontanément, par un phénomène naturel à déterminer, et ne faire intervenir Dieu que pour insuffler son esprit à une de ces espèces.

Cependant, comme aucune génération spontanée n'a jamais été découverte, l'émergence de la vie ne semble pas …More
AD : Dans ce cas, parler de nouvelle espèce est impropre, il faut parler de nouvelle race.

On pourrait en effet estimer que les espèces vivantes sont nées spontanément, par un phénomène naturel à déterminer, et ne faire intervenir Dieu que pour insuffler son esprit à une de ces espèces.

Cependant, comme aucune génération spontanée n'a jamais été découverte, l'émergence de la vie ne semble pas naturelle, comme aucune forme intermédiaire n'a laissé de trace dans les fossiles, le mécanisme de l'évolution n'a pas eu lieu...

Mieux vaut donc estimer que Dieu a créé toutes espèces vivantes.
Et qu'il en créera encore.
florentis

Les fossiles réfutent la théorie de l'évolution 1/2

Il m'est venu à l'esprit dernièrement l'expression "Le fils de l'homme", si présente dans la bible.

Cela ne pourrait-il pas présager de la future espèce que Dieu envisagerait de créer ?

Après avoir vécu en l'homme, il en aurait sondé les entrailles, corrigeant incessamment celui qui fut son habitat temporaire pour en faire un être sans péché (Jésus). Jésus serait donc le modèle du "Fils de l'…More
Il m'est venu à l'esprit dernièrement l'expression "Le fils de l'homme", si présente dans la bible.

Cela ne pourrait-il pas présager de la future espèce que Dieu envisagerait de créer ?

Après avoir vécu en l'homme, il en aurait sondé les entrailles, corrigeant incessamment celui qui fut son habitat temporaire pour en faire un être sans péché (Jésus). Jésus serait donc le modèle du "Fils de l'homme", la future espèce vivante dans laquelle Dieu insufflera son esprit, destinée à remplacer une humanité trop corrompue.
florentis

La guerre perdue du Vatican

J'essayais surtout d'éclaircir mes idées.

Mais je voulais vous demander : croyez-vous que toute religion autre que le catholicisme soit de création humaine (issu donc de sa nature) ?

Ne peut-on pas estimer aussi l'idée que toute religion soit de création surnaturelle, c'est-à-dire soit créée ou bien par Dieu, mais pervertie par Satan, ou bien par Satan, mais corrigée par Dieu ?

En effet, le …More
J'essayais surtout d'éclaircir mes idées.

Mais je voulais vous demander : croyez-vous que toute religion autre que le catholicisme soit de création humaine (issu donc de sa nature) ?

Ne peut-on pas estimer aussi l'idée que toute religion soit de création surnaturelle, c'est-à-dire soit créée ou bien par Dieu, mais pervertie par Satan, ou bien par Satan, mais corrigée par Dieu ?

En effet, le carbone s'organise en diamant du fait des conditions de son environnement naturel. Si le carbone est inerte, l'homme est lui vivant, du fait de l'esprit qu'il a reçu de Dieu, esprit néanmoins pollué par le péché.

Dans ce cas, les hommes s'auto-organiseraient en religion, non du fait des conditions naturelles qui l'environnent, mais du fait des conditions surnaturelles en eux-mêmes (leur spiritualité).
florentis

La guerre perdue du Vatican

Je crois qu'il faut ici bien discerner deux niveaux radicalement distincts.

L'homme lui-même, doté de son essence particulière.
La Religion, qui est une collectivité d'hommes.

Je ne pense pas qu'il soit valide d'envisager une collectivité de certaines choses sur le même plan que l'individualité de ces choses.
L'essence d'une religion a des caractéristiques propres du fait qu'elle est une collec…More
Je crois qu'il faut ici bien discerner deux niveaux radicalement distincts.

L'homme lui-même, doté de son essence particulière.
La Religion, qui est une collectivité d'hommes.

Je ne pense pas qu'il soit valide d'envisager une collectivité de certaines choses sur le même plan que l'individualité de ces choses.
L'essence d'une religion a des caractéristiques propres du fait qu'elle est une collection d'individus.

C'est comme pour un cristal. Le diamant obtient ses propriétés particulières du fait de l'agencement particulier de ses éléments de base. Le graphite, pourtant constitués des mêmes éléments, aura des propriétés totalement différentes.

On ne peut envisager la qualité du cristal seulement à l'aune de la qualité de ses éléments particuliers. L'ordonnancement des éléments a, en lui-même, des qualités particulières.

On peut dire que le diamant est parfait, car il permet à ses éléments de parvenir pleinement à leur fin, dans les 3 dimensions spatiales. Le graphite, lui, l'est moins, car ses élément ne parviennent à leur fin que partiellement, dans 2 dimensions spatiales sur 3.

Toute religion a au moins ce but particulier : perfectionner les hommes en son sein. Donc son fruit devra se juger par le perfectionnement des hommes, êtres que l'on sait déjà imparfaits, qui la composent.

Si l'on constate que les hommes d'une religion sont globalement poussés vers la vertu, alors cette religion est plutôt bonne. Mais si on constate que les hommes d'une religion sont globalement poussés vers le vice, alors cette religion est plutôt mauvaise.

Si une secte produit des tueurs en série, elle est indéniablement mauvaise, car elle gâte l'homme, elle produit des mauvais fruits.

Même dans une bonne religion, les éléments qui la compose étant libres, il peut y avoir des hommes vicieux, mais ce n'est pas du fait de la religion.

Même dans une mauvaise religion, les éléments qui la compose étant libres, il peut y avoir des hommes vertueux, mais ce n'est pas du fait de la religion.

La bonté d'une religion se mesure à l'accroissement du taux d'hommes vertueux en son sein, sa mauvaiseté se mesure à l'accroissement du taux d'hommes vicieux en son sein, les taux normaux étant pris chez les hommes sans religion.

Une bonne religion accroît la Vertu en l'Homme. Une mauvaise accroît le Vice en l'Homme.

Je pense qu'il faut bien distinguer, dans la réflexion :
1) le niveau collectif (une religion : une assemblée d'hommes)
1.1) en principe (sa nature)
1.2) en pratique (ses fruits)
2) le niveau individuel (chaque homme)
2.1) en principe (sa nature)
2.2) en pratique (ses fruits)

Si la nature de l'homme est blessée par le péché originel, en revanche la nature d'une religion ne l'est pas, il me semble que c'est une confusion de l'affirmer. On ne peut pas juger de la nature d'une collection d'homme comme de la nature de l'homme lui-même.

J'aspire à avoir des critères de distinction solides, pas une sorte de méli-mélo, un écheveau inextricable. Sinon, j'ai bien peur de m'y perdre totalement.
florentis

La guerre perdue du Vatican

Merci, mon père, de votre éclairage.
Si je comprends bien, cela consiste donc à considérer toute religion comme un champ où coexiste le bon grain et l'ivraie.

Mais cela consiste donc aussi à considérer qu'aucune religion ne peut être pensée comme une substance simple, mais toujours composée, dont les deux substances fondamentales sont et la bonne semence du Verbe et la mauvaise herbe du démo…More
Merci, mon père, de votre éclairage.
Si je comprends bien, cela consiste donc à considérer toute religion comme un champ où coexiste le bon grain et l'ivraie.

Mais cela consiste donc aussi à considérer qu'aucune religion ne peut être pensée comme une substance simple, mais toujours composée, dont les deux substances fondamentales sont et la bonne semence du Verbe et la mauvaise herbe du démon.

Ceci implique que la catégorie "religion" ne peut être utilisée comme catégorie universelle, ce qui interdit donc toute réflexion générale à l'aide de cette catégorie, car aucune vérité nécessaire ne saurait être découverte à partir de substances non simples. C'est ici le royaume de la contingence, et il faut donc juger sur pièce, au cas par cas.
On ne peut exclure à priori qu'il existe des religions qui sont telles des champ composés uniquement d'ivraie, quoique j'admets que cela puisse être rare.

Mais ce qui me trouble d'avantage, c'est que la substance composée, au regard du bien et du mal, c'est l'homme lui-même. Or la religion n'est pas substance simple non pas uniquement parce qu'elle panacherait vice et vertu dans ses rites, mais aussi parce qu'elle est un agrégat ordonnancé de substances (des hommes).

Je parle évidemment ici de la religion en ce qu'elle a de concret en tant qu'assemblée de personne en particulier, indépendamment de ses fondements théoriques.

A un autre niveau, plus abstrait celui-ci, on peut traiter les principes de cet ordonnancement comme une substance simple, et donc comme une espèce, dont on pourra reconnaître les fruits, en ce qu'elle augmente ou la part d'ivraie ou la part de bon grain dans l'agrégat des hommes qu'elle organise.

D'autre part, je me demande si le coté rituel de l'homme n'est pas une conséquence du péché originel, et découlerait donc de l'esclavage qui s'en suit, par la perte d'un degré de liberté. Auquel cas, il n'y aurait qu'un seul rite bénéfique, celui menant à la délivrance, celui honorant Dieu, tous les autres rites détournant de Dieu.
florentis

La guerre perdue du Vatican

Tout ceci me semble découler de grandes généralités, certes pleines de bons sentiments, mais dont je ne vois pas trop le rapport avec l'évangile. Mais ma connaissance est bien ténue.
- "Ainsi donc, c'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez."
C'est ceci qui me semble être le critère proposé par le Seigneur pour reconnaître les faux prophètes (et donc les fausses religions).
florentis

La guerre perdue du Vatican

- Entrez par la porte étroite. Large, en effet, et spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il en est beaucoup qui s'y engagent ; mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la Vie, et il en est peu qui le trouvent.
- Méfiez-vous des faux prophètes, qui viennent à vous déguisés en brebis, mais au-dedans sont des loups rapaces. C'est à leurs fruits que vous les reconnaître…More
- Entrez par la porte étroite. Large, en effet, et spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il en est beaucoup qui s'y engagent ; mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la Vie, et il en est peu qui le trouvent.
- Méfiez-vous des faux prophètes, qui viennent à vous déguisés en brebis, mais au-dedans sont des loups rapaces. C'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Cueille-t-on des raisins sur des épines ? ou des figues sur des chardons ?
- Ainsi tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que l'arbre gâté produit de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un arbre gâté porter de bons fruits.
- Tout arbre qui ne donne pas un bon fruit, on le coupe et on le jette au feu.
- Ainsi donc, c'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
florentis

La guerre perdue du Vatican

Parmi toutes les religions, il y a la religion satanique,
Pour les raisons rappelées ici, l'attitude de l'Eglise et de chaque chrétien à l'égard des autres religions (donc dont la religion satanique !) est caractérisée par un respect sincère, une profonde sympathie et, également, lors-que cela est possible et opportun, par une collaboration cordiale.

C'est impossible pour moi d'être en profond…More
Parmi toutes les religions, il y a la religion satanique,
Pour les raisons rappelées ici, l'attitude de l'Eglise et de chaque chrétien à l'égard des autres religions (donc dont la religion satanique !) est caractérisée par un respect sincère, une profonde sympathie et, également, lors-que cela est possible et opportun, par une collaboration cordiale.

C'est impossible pour moi d'être en profonde sympathie pour une religion satanique...

A mon avis, le problème vient de prendre les choses sous l'angle de la généralité, en se laissant abuser par le terme fourre-tout de religion.

Car le Christ a demandé aux hommes de s'entre-aimer, non aux religions de s'entre-aimer... Si mes hommes sont des êtres charnel et animés, les religions ne peuvent être considérées sous le même angle, à moins de valider la notion ésotérique d'égrégore.

C'est-à-dire que nous distinguons en chacun l'homme qu'il est de la religion qu'il a. Aimer l'homme qu'il est, c'est un commandement chrétien. Corriger la religion qu'il a, c'est un commandement chrétien aussi.

Et c'est précisément par amour de l'homme qu'il est, que l'on voudra corriger la religion qu'il a, car nous voulons sauver son âme.
florentis

INFORMATION DE GLORIA.TV - PAS DE VIDEOS POLITIQUES !

Ah ça! Bien des jeunes des classes aisées, nés une cuillère en argent dans la bouche, ont été éduqués sans la moindre référence morale.

Mais comment peut-on avancer si la vie n'a aucun sens ? On vogue au gré de nos addictions : à la drogue, aux jeux vidéos, au sexe, aux antidépresseurs, au vice. Le péché est un esclavage. Et la déchéance est son fruit...

C'est bien pourquoi la priorité est de …More
Ah ça! Bien des jeunes des classes aisées, nés une cuillère en argent dans la bouche, ont été éduqués sans la moindre référence morale.

Mais comment peut-on avancer si la vie n'a aucun sens ? On vogue au gré de nos addictions : à la drogue, aux jeux vidéos, au sexe, aux antidépresseurs, au vice. Le péché est un esclavage. Et la déchéance est son fruit...

C'est bien pourquoi la priorité est de faire en sorte que chacun ait les rudiments de la morale, car cela lui donne le moral, et il peut alors faire face comme il convient. C'est une question de prévention.

Il faut à la fois assainir les esprits et sécuriser les corps.
En effet, tout esprit rendu malsain ne voue-t-il pas à assassiner son propre corps ?

Les remèdes moraux ne sont pas une suite de "il faut que".
Ils sont le fruit d'une connaissance spirituelle de soi-même. Voir ici.
florentis

INFORMATION DE GLORIA.TV - PAS DE VIDEOS POLITIQUES !

Par exemple, les progressistes sont plus sensibles généralement aux questions de justice sociale et de service sur le terrain auprès des pauvres
Il ne s'agirait pas de substituer la justice morale par la justice sociale, ni encore la misère morale par la misère sociale : vivre bien en société implique vivre en bonne moralité.

Le chef des péchés est l'orgueil. Son remède est le repentir.
More
Par exemple, les progressistes sont plus sensibles généralement aux questions de justice sociale et de service sur le terrain auprès des pauvres
Il ne s'agirait pas de substituer la justice morale par la justice sociale, ni encore la misère morale par la misère sociale : vivre bien en société implique vivre en bonne moralité.

Le chef des péchés est l'orgueil. Son remède est le repentir.
Pousser à revendiquer, pour une revanche sociale, n'est-ce pas faire moins de bien que de mal ? N'est-ce pas même risquer de faire damner des âmes ?

Heureux les pauvres et simples d'esprits.
Vivez ensemble et sans acrimonie.

Plus l'homme est puissant, plus souvent doit-il se repentir, ceci pour ne pas céder au vertige du pouvoir. Alors, certes aidons les pauvres, mais aidons aussi les riches : qu'ils entendent la parole de Dieu très fort aux oreilles !

Au moins l'abbé Pierre avait-il cette qualité.
florentis

"La Guerre Perdue du Vatican" - TEASER

Mais ne tombons pas dans le piège du reportage. Présenter Vatican II, comme une guerre n'a aucun intérêt. Ceux qui enfourchent ce cheval pour leurs aspirations personnelles, menant ainsi une guerre fratricide, devraient y réfléchir à deux fois.
florentis

Exegese scientifique du Coran par le frère Bruno Bonnet-Eymard

Oui, et la nouvelle du salut vient des Juifs, et le salut vient de Dieu !
florentis

Taddei, Ce soir ou jamais (France 3) - Civitas

En effet, je trouve qu'il porte vaillamment sa croix. Son calme dans l'adversité prouve sa vertu. A 6 contre 1, bien peu sont capables d'une telle prouesse.

Je ne sais plus qui disait : ne vous préoccupez pas de ce qu'il vous faudra dire, car l'esprit-saint parlera à travers vous.

Celui-là qui ne pointe pas l'index vengeur, celui-là a l'esprit-saint !