Clicks296
petero
16

Comprendre la Pâques Nouvelle que le Messie de Dieu, Jésus son Fils, nous fait vivre (troisième partie)

Nous avons vu que cette Pâques Nouvelles, c’est à dire ce passage, par lequel il passe pour venir établir sa demeure en nous, pour y établir le règne de son Amour,
nous en faisons mémoire dans ce que nos frères et sœurs protestants appellent “la cène”, nos frères et sœurs catholique “la célébration de l’eucharistie” ; nos frères et sœurs catholiques intégristes “le saint sacrifice de la messe”, et nos frères et sœurs orthodoxes “la divine liturgie”.

Pour découvrir ce que n’est pas la Pâques du Seigneur, nous allons partir de “la divine liturgie” que célèbre nos frères et sœurs orthodoxes. Découvrons cette divine liturgie orthodoxe :

La liturgie orthodoxe commence par la "proscomedie" (préparation des offrandes) et par une prière du diacre et des chants. Celle-ci a lieu dans le sanctuaire, derrière l’iconostase (cloison décorée qui sépare le sanctuaire

Puis c’est la liturgie des catéchumènes (liturgie de la parole). Le prêtre et le diacre sortent du sanctuaire (petite entrée) par la porte de gauche en apportant le livre de l’Évangile. Devant les portes centrales du sanctuaire, on lit l’épître et le diacre chante l’évangile qui est suivi de la prédication et de la prière pour les fidèles.

Ensuite c’est la liturgie des fidèles. Le prêtre et le diacre sortent du sanctuaire avec le pain et le vin (grande entrée) et vont les porter sur l’autel. Le prêtre donne le baiser de paix et dit le symbole de foi. Puis c’est l’anaphore (prière eucharistique). On ouvre les portes du sanctuaire pour la proclamation de l’épiclèse (invocation à l’Esprit Saint).

Dans la liturgie orthodoxe, c’est par l’épiclèse et au moment de l’épiclèse qu’a lieu la consécration.

Pendant que le clergé communie, on chante le chant de communion. Le prêtre donne aux fidèles la communion au corps et au sang du Christ en déposant la communion (pain trempé dans le vin) dans leur bouche avec une cuillère ou un chalumeau. On l’appelle communion par instinction.

Le prêtre sort du sanctuaire et se rend devant l’icône du Christ ; puis il donne la bénédiction aux fidèles.

Chez les orthodoxes, comme chez les catholiques, quelque soit la forme qu’ils utilisent pour célébrer la Liturgie de l’Eglise, ou la divine Liturgie, ce sont les prêtres qui représentent le peuple, qui montent dans le sanctuaire pour célébrer cette Liturgie ou divine liturgie, comme si c’était là haut, dans les Cieux, que se tenait le Christ, le Président de la célébration, le Grand-Prêtre.

Selon la Foi catholique et orthodoxe, le Grand-Prêtre c’est le Verbe de Dieu qui est descendu du Ciel institué son mémorial, et qui s’en est retourné au Ciel, célébrer ce mémorial, dont on doit faire mémoire sur la terre.

Le peuple n’entre pas au Ciel, où n’entre que les prêtres, qui se revêtent de la sainteté du Christ, symbolisée par le vêtement liturgique, car on ne peux pas entrer dans le Cie, sans être revêtu de ce vêtement, que Jésus appelle dans la parabole du festin nuptial : “le vêtement de noce”.

Pour accéder au Ciel, il faut donc commencer par se présenter à la porte de l’Eglise, l’Arche d’Alliance bâtie par Jésus, accéder ensuite à l’intérieur de cette église ou arche, où se trouvent rassemblés les baptisés. Dans le temps, ceux qui demandaient le baptême, soit restaient à la porte, où bien après être entrés pour écouter la Parole de Dieu qui fait entrer dans la Foi partagé par l’Eglise et reçu de Dieu, s’en retournait chez eux, après avoir été enseigné dans la Foi, laissant là les adultes dans la Foi, resté pour assister de loin, à la célébration de la messe, dite à l’intérieur du sanctuaire, par les prêtres.

Cette manière de faire : “ne laissez entrer que les prêtres dans le sanctuaire”, vient de la foi en l’ascension du Christ, interprétez comme une élévation dans la gloire du Christ qui est allé s’asseoir sur le trône de Dieu son père, à sa droite.

C’est là, devant le trône de sa gloire, que les prêtres montent symboliquement, en montant dans le chœur, où est installé d’ailleurs le trône de l’évêque qui représente le Père assis sur son trône, avec assis à sa droite et à sa gauche, son Fils (le prêtre), et le Saint Esprit (le diacre), tous deux sortis du Père représenté par l’évêque qui les a appelé à lui, les consacrant, leur donnant le sacrement de l’ordination, pour servir à ses côtés à l’autel dans la liturgie de l’Eglise, et dans la maison de Dieu, où il nous rassemble, l’Eglise.

Que dit Jésus, au Grand-Prêtre qui l’accuse de blasphémer :

“Du reste, je vous le dis, à partir de maintenant vous verrez le Fils de l'homme assis à la droite de la Puissante et venant sur les nuées du ciel. (Matthieu 26, 64)

Remarquons bien ce que dit Jésus :

A PARTIR DE MAINTENANT ... vous verrez le Fils de l’homme ... VENANT SUR LES NUEES DU CIEL

Annonce que nous confondons avec cette autre annonce faite ici :

“Aussitôt après la tribulation de ces jours, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera pas sa clarté, les astres tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlés. Alors apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l'homme, et alors toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec grande puissance et gloire. (Matthieu 24, 29-30)

Nous sommes devant 2 venues de Jésus

. à partir de maintenant .... vous verrez le Fils de l’homme venant sur les nuées du Ciel

. ainsi sera l'avènement du Fils de l'homme... quand les nations le verront venant sur les nuée du Ciel

Ors, que font les prêtres, ils montent au Ciel, dans le sanctuaire pour y retrouver le Christ et son Père, qui y trône.

Et d’ailleurs, le Trône, il est représenté par l’autel, auquel celui qui siège sur le trône, la cathèdre, ou le siège du président.

Celui qui siège sur le trône, c’est lui qui présente à Dieu, l’offrande de son Fils, que le diacre vient déposer sur l’autel, après l’avoir reçue des mains de l’assemblées, son Corps.

Ors, que nous a dit Jésus ? Vous verrez le Fils de l’homme venant sur les nuées du Ciel.

Pourquoi nos évêques, nos prêtres montent-ils au Ciel pour célébrer la divine liturgie, quand Jésus nous dit que c’est Lui qui descendra du Ciel, sur les nuées
pour venir jusqu’à nous, et siéger au milieu de nous, sur la terre, non pas assis sur le trône de Dieu qui est aux Cieux, mais assis sur LES NUEES ou CHAR DE FEU, sur lequel Elie est montré au Ciel, pour venir siéger dans le cœur de celui qui a été choisi pour être le Trône de Dieu sur la terre, celui qui a été fait “Rocher”, ou “Kepha” par Dieu Lui-même :

“Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre (Kêpha, Rocher) , et sur cette pierre (ce Kêpha, ce Rocher) je bâtirai mon Église (Matthieu 16, 18)

C’est ce fils de l’homme, Simon, l’Apôtre de Jésus, qui a été choisi succéder à Jésus, devant le trône de Dieu où se sont assis le Père et le Fils, avec leur Esprit,
pour être le Nouveau Paraclet qui va accompagner la Sainte Famille de Dieu, jusqu’à cette autre manifestation du Fils de l’homme, qui reviendra cette fois-ci, sur ces mêmes nuées, pour reprendre sa place laissé à Simon et ses successeurs jusqu’à la fin du temps de l’Eglise, l’Eglise formée par les Apôtres, les fils du Fils de l’homme, envoyé par le pape, dans le monde entier, pour établir le règne de Dieu, le trône de Dieu, dans chaque diocèse, où siège les successeurs de Pierre, le fils de l’homme envoyé par le Père, à la suite de Jésus son Fils

Ces fils de l’homme, nous les voyons venir recevoir des mains de ses précurseur, les successeurs des évêques, qu’il envoie au devant de Lui, dans les villes et les villages, qui sont dans toutes les nations, pour qu’ils annoncent la Bonne Nouvelle, mais qu’ils appellent, en leur donnant l’onction, le sacrement de l’ordination, pour faire d’eux des collaborateurs qui vont servir avec lui, en union avec le Pape, qui lui-même est uni avec l’Esprit du Père présent en Lui, pour gouverner sa Sainte Famille, ses serviteurs que sont les diacres-prêtres et les diacres permanent.

Ces fils de l’homme, serviteur du Fils de l’Homme Jésus, qui lui-même est le serviteur de son Père, nous les voyons arriver chez nous dans nos églises, nos paroisses, de la part du Christ, pour être sa voix, son cœur, ses mains, lorsque Dieu notre Père, nous accueillant dans sa Maison, l’église de nos villages, son Royaume, l’Eglise Catholique, Apostolique et Romaine, pour nous faire asseoir à sa Table, où ses serviteurs, les évêques, les prêtres et les diacres nous servent ses mets qui sont “sa Parole qui nous éclaire avec sa lumière, sur la Vérité” et son autre met qu’il nous sert, dans le pain consacré, qui n’est autre que son Sacré cœur, son Esprit Saint, devenu Cœur de chair de son Verbe, Cœur de chair de son Eglise son Corps, son épouse, notre Nouveau Cœur de chair, qu’il avait promis de mettre en nous.

Les serviteurs du Maître qu’Est notre Père du Ciel, représenté par son ambassadeur, le fils du Fils de l’homme, le pape, ils commettent donc une erreur quand ils montent dans le chœur de l’Eglise, comme si ils rejoignait le Père et le Fils dans les Cieux, alors que le Père et le Fils sont de nouveau descendu du Ciel dans l’Esprit, pour siéger sur la terre, au milieu de son peuple qui suit Pierre et ses successeurs.

La forme qu’utilise donc, la Sainte Eglise Catholique Romaine, qu’elle soit ordinaire ou extraordinaire, n’est donc pas la bonne forme pour célébrer le mémorial que nous a laissé le Fils de l’Homme et à travers le Fils de l’Homme, Dieu son Père.

Le chœur de nos églises où nous nous rassemblons pour faire Corps du Christ, il se trouve dans le Tabernacle, mais aussi, dans celui qui arrive le dimanche, en procession, du fond de l’église, pour présider la célébration de ce mémorial, au milieu de nous, sur la terre, dans ce sanctuaire où le Seigneur nous réunit et qui est l’église bâtit avec les pierres, et qui est la figure de son Eglise, son Corps batît avec les pierres vivantes que nous sommes.

C’est là, dans son sanctuaire, que notre Seigneur, le Fils de l’homme reviendra au milieu de nous, pour nous servir à la Table de son Royaume, dressé le jeudi saint, dans la chambre haute. Si on l’appelle la chambre haute, ce n’est pas parce qu’elle se trouve dans les cieux, mais parce que nos églises, sont la figure du Ciel, descendu sur la terre, au milieu de nous, et que nous ne voyons qu’à travers le regard de la Foi, et par les statues de nos saints, dressées autour de nous, pour bien montrer dans lorqu’on entre dans les église de nos villages, on entre dans les Cieux qui sont descendus sur la terre, et y sont restés depuis.

Quant à l’iconostase, que notre frères orthodoxes ont construit, pour marquer la séparation qui existe, selon eux, entre les fidèles et les saints, là aussi, c’est une tradition reçue des hommes. Car, c’est avec tous les saints, que le Seigneur est là, au milieu de nous, quand il préside, dans l’évêque ou le prêtre qui le représente et qui ne nous représente pas, puisque nous sommes présent.

L’iconostase, c’est la barrière qui nous sépare du Ciel, et qui fait qu’on ne voit pas de nos yeux, notre Sainte Famille du Ciel qui est pourtant là, avec nous, réunis autour de son Seigneur, l’Agneau de Dieu, qui est présent au milieu de nous et qui nous sert à la table de son Père où il nous a fait asseoir, son Sacré Cœur, déposé sur l’autel, après que nous l’ayons apporté en procession, et remis entre les mains de son Fils, le diacre qui rejoint son père à l’autel, la Table du Royaume, Table qu’il prépare, remettant ensuite entre les mains de son Père, son Sacré Cœur reçu des mains de son Corps, que sont les mains des diacres.

Dans l’Eglise du Christ, il n’y a pas, à la porte de l’Eglise son corps, ceux qui attendent d’être nés de nouveau dans son Corps, notre Sainte mère l’Eglise ; et ceux qui restent loin du chœur de son Sacré Cœur, du président qui le représente.

Il y a de réunit autour du Cœur, le Sacré Cœur de Dieu notre Père et de son Fils, présent dans le président de la célébration, tous les membres de son Corps, qu’ils soient justes ou pécheurs
, et qui se rapprochent du Cœur de leur père, pour recevoir du réconfort et surtout, une nouvelle effusion d’esprit, donné par son Sacré Cœur, qui est présent au milieu d’eux, sur l’autel et dans le président de la célébration.

Dans la maison du Père, il n’y a pas les serviteurs qui mangent autour du Père, et les enfants de Dieu qui mangent dans une salle à part ; il y a les enfants de Dieu, qui sont rassemblés autour du Père, que ses serviteurs servent à table, en communiant en dernier, comme le font tous les bons serviteurs, qui font passer en premier les enfants de leur maître.

C’est bien dommage, que les serviteurs aient pris la place du maître, se conduisant en maître et plus en serviteurs.

La juste forme de célébrer ce mémorial que notre Père du Ciel et son Fils nous ont laissé, c’est celle qu’utilise nos frères et sœurs protestants, bien que le Père, le Fils et le Saint Esprit, ne les a pas appelés et choisis pour les représenter, et que le pain consacré n'est pas son Pain de Vie.

Ce sont les serviteurs de l’Eglise Catholique, qui devraient utiliser la forme que leurs frères et sœurs protestant utilisent, réunissant autour d’eux, catholiques, protestants et orthodoxes.

C’est là aussi que le Seigneur attend tous ses enfants célébrant sous la forme extraordinaire, et pas au pied de la croix, au calvaire, où il ne s’est pas encore rendu, car il est encore là, au milieu de ses enfants, à partager le repas, car le temps de nous en aller au Ciel avec Lui, en passant, n’est pas encore advenu, pour vous, qui sommes sur la terre.

Le Seigneur est toujours là où il s'est semé le jeudi saint, dans son Corps, l'humanité qui accueille le don de son Cœur que nous recevons des mains de son Père, dans le don de son Pain de Vie, descendu du Ciel.

Quand à nos frères et sœurs qui ont quittés la chambre haute, la Sainte Eglise Catholique gouvernée par les Papes Benoît et François, les 2 candélabres qui nous éclairent, ses 2 témoins qui se tiennent devant Lui, pour aller au pied de la croix, rejoindre le Grand-Prêtres et les prêtres qui l'on fait mourir, laissez-les enterrés leur mort. Restons dans le tombeau, son Corps où notre Seigneur s'est semé comme le grain qui se sème pour donner du fruit, donnant Vie à sa Sainte Eglise Catholique. C'est là qu'il nous attend et où nous devons l'attendre, là où il a dit qu'il reviendrait, comme un voleur, pour nous servir à table et entourés de tous les siens, quand il lui faudra vivre sa passion, sa mort et sa résurrection qui seront alors rendus présent, actuels, emportant avec Lui tous ceux qui lui seront restés fidèles, et tous ceux, qui attraperont la main de sa miséricorde qu'une dernière fois il va leur tendre.

Puisse la volonté du Seigneur de nous voir tous réunis
dans un seul Corps, le sien,
pour partager sa Vie donnée par son Très Saint Sacrement
son Pain de Vie, son Sacré Cœur
SOIT FAITE SUR LA TERRE COMME AU CIEL
petero
Roy-XXIII 62 raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas en conscience assister à la nouvelle messe

Parce que l’insertion de la « Prière des fidèles » luthérienne dans la nouvelle messe suit et met en avant l’erreur que tous les fidèles sont des prêtres.

Petero : Il nous reste à transposer cela à la Nouvelle Alliance, pour comprendre le sens du mémorial que le Seigneur nous a laisser, pour la …More
Roy-XXIII 62 raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas en conscience assister à la nouvelle messe

Parce que l’insertion de la « Prière des fidèles » luthérienne dans la nouvelle messe suit et met en avant l’erreur que tous les fidèles sont des prêtres.

Petero : Il nous reste à transposer cela à la Nouvelle Alliance, pour comprendre le sens du mémorial que le Seigneur nous a laisser, pour la rémission de nos péchés, l’expiation de nos péchés.

La finalité de l’œuvre que Dieu est venu accomplir par son Verbe, sa Parole devenu homme, c’est : NOTRE ENTREE POUR TOUJOURS DANS SON ROYAUME, là où il dit être allé nous préparer une place.

Cette place, qu’il est allé nous préparer, elle se trouve là où Il Est Lui-même :

« Si quelqu'un veut être mon serviteur, qu'il me suive, et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. » (Jean , 26)

« Et lorsque je m'en serai allé et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis, vous y soyez aussi .. (Jean 4, 3)

« Père, ceux que vous m'avez donnés, je veux que là où je suis, ils y soient avec moi, afin qu'ils voient la gloire que vous m'avez donnée, parce que vous m'avez aimé avant la création du monde. (Jean 17, 24)


Là où Je Suis ? Que veut dire Jésus ?

Là où Il Est Fils de Dieu, il désire que nous soyons avec Lui, étant nous aussi « fils de Dieu », partageant la gloire que son Père lui a donné, avant la création du monde.

Et c’est où, là où Il Est Fils, et désire que nous soyons avec Lui ?

C’est alors que Philippe souhaite connaître le chemin pour aller rejoindre Jésus :

5 »lui dit: "Seigneur, nous ne savons où vous allez; comment donc en saurions-nous le chemin?" Jésus lui dit: "Je suis le chemin, la vérité et la vie; nul ne vient au Père que par moi. (Jean 14, 5-6)

Philippe lui dit: "Seigneur, montrez-nous le Père, et cela nous suffit." Jésus lui répondit: "Il y a longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu? Philippe, celui qui m'a vu, a vu aussi le Père. Comment peux-tu dire: Montrez-nous le Père! Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même: le Père qui demeure en moi fait lui-même ces oeuvres. Croyez sur ma parole que je suis dans le Père, et que le Père est en moi. Parce que je m'en vais au Père, et que tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. (Jean 14, 8-13)


Ce chemin, c’est celui que nous devons prendre, pour nous préparer à la venue de Jésus qui reviendra nous chercher pour nous emmener avec Lui :

« Et lorsque je m'en serai allé et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis, vous y soyez aussi .. (Jean 4, 3)
petero
Roy-XXIII 62 raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas en conscience assister à la nouvelle messe

Parce que l’insertion de la « Prière des fidèles » luthérienne dans la nouvelle messe suit et met en avant l’erreur que tous les fidèles sont des prêtres.

Petero : C’est quoi le prêtre dans l’ancienne alliance ? C’est celui qui assiste le Grand Prêtre, et représente le peuple, quand il rentre …More
Roy-XXIII 62 raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas en conscience assister à la nouvelle messe

Parce que l’insertion de la « Prière des fidèles » luthérienne dans la nouvelle messe suit et met en avant l’erreur que tous les fidèles sont des prêtres.

Petero : C’est quoi le prêtre dans l’ancienne alliance ? C’est celui qui assiste le Grand Prêtre, et représente le peuple, quand il rentre dans la tente de la rencontre pour offrir à Dieu le sacrifice d’expiation des péchés pour tout le peuple ; celui qui vient avec le sang, lavé l’autel de Dieu des péchés qui l’ont souillé, pour ensuite aller verser ce sang, sur les cornes de l’autel du parfum et devabt ou sur le propriatiatoire, là où se trouve les symboles qui représentent Dieu : sa parole (les tables de la loi) le pain quotidien qu’il donnait à son peuple durant la traversée du désert, pour qu’il survive et puisse entrer dans la terre promise.

Le Grand Prêtre, il faisait dans la tente de la rencontre et plus particulièrement dans le sanctuaire, ce que les chef des famille hébreux ont fait la veille de leur départ d’Egypte, puisqu’après avoir tué l’agneau, l’avoir immolé, ces chefs de famille on pris le sang de l’agenau, et l’ont versé sur les 2 montants de la porte et qui sur le propriatoire, la demeure symbolique de Dieu, remplacé par les 2 chérubins qui gardent la porte d’entrée du Paradis, pour que l’homme n’accède pas à l’arbre de la connaissance du bien et du mal, ainsi qu’à l’arbre de Vie.

Il nous reste à transposer cela à la Nouvelle Alliance, pour comprendre le sens du mémorial que le Seigneur nous a laisser, pour la rémission de nos péchés, l’expiation de nos péchés.

Quelle œuvre le Père est-il venu accomplir ?

Il est venu nous préparer au salut, le salut dans lequel il nous fera entrer pour toujours, quand il nous introduira le jour du jugement dernier, en disant :: « venez les bénis de mon père …. »

Comment nous prépare-t-il au salut ? En nous purifiant de nos péchés et en nous sanctifiant, en nous faisant grandir dans la Sainteté avec laquelle il nous recouvre le jour de notre baptême.

C’est à s’appuyant sur les Ecritures dans l’AT que l’on peut éclairer l’œuvre accomplie par Jésus et Dieu son Père présent en Lui dans son Esprit.
3 more comments from petero
petero
Roy-XXIII 62 raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas en conscience assister à la nouvelle messe

Parce que la nouvelle messe favorise la théorie hérétique que c’est la FOI du peuple et non LES PAROLES DU PRÊTRE qui rend le Christ présent dans l’Eucharistie.

Petero : Ce n’est abolument pas la thérorie de la nouvelle messe. La Foi du peuple, c’est ce qui le pousse à venir le dimanche à la …More
Roy-XXIII 62 raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas en conscience assister à la nouvelle messe

Parce que la nouvelle messe favorise la théorie hérétique que c’est la FOI du peuple et non LES PAROLES DU PRÊTRE qui rend le Christ présent dans l’Eucharistie.

Petero : Ce n’est abolument pas la thérorie de la nouvelle messe. La Foi du peuple, c’est ce qui le pousse à venir le dimanche à la messe, pour recevoir de son Seigneur l’expiation de ses péchés, comme cette expiation se faisait dans l’ancienne alliance, sauf que dans la Nouvelle Alliance, la Tente de la rencontre, c’est son Corps, la nature humaine, notre corps, le membre de son Corps que nous sommes, portant en nous comme, emportant avec nous le Très Saint Sacrement déposé dans notre coeur.

L’humanité est ce qu’était la Tente de la rencontre, le monde est ce qu’était le parvis dans la tente de la rencontre ; notre corps personnel est ce que le lieu saint était dans la tente de la rencontre ; notre coeurs ou notre âme, est ce que le lieu Très Saint dans la tente de la rencontre ; et le Très Saint Sacrement déposé dans notre coeur, est ce qu’était l’Arche d’Alliance, contenant la Parole de Dieu écrite sur les tables de la loi et le vase en or contenant la manne.

Ce vase sacré contenant la manne, et la parole de Dieu, ont été remplacés par le Sacré Coeur de chair du Christ, l’Esprit Saint, dans lequel il vient avec la vie donné par l’Esprit pour nous nourrir et son Verbe qui parlera à notre coeur.

Celui qui consacre le Coeur du Christ déposé sur l’autel, notre Sacré Coeur que nous lui avons ramené pour qu’il le purifie de nos péchés, c’est Dieu son Père à travers les mains du prêtre, quand le diacre qui représente le Fils, nous le redonne à la table de la communion, tenant la place du Christ à la table le jeudi Saint, quand le prêtre tien la place du Père qui était en Lui par son Esprit.
petero
Roy-XXIII 62 raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas en conscience assister à la nouvelle messe

1. Parce que la nouvelle messe brouille ce qui devrait être une différence bien marquée entre le sacerdoce hiérarchique et le sacerdoce commun des fidèles (comme le fait le protestantisme).

Petero : Le problème est que vous ne prenez pas en compte, que le Jeudi Saint, les Apôtres étaient déjà …More
Roy-XXIII 62 raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas en conscience assister à la nouvelle messe

1. Parce que la nouvelle messe brouille ce qui devrait être une différence bien marquée entre le sacerdoce hiérarchique et le sacerdoce commun des fidèles (comme le fait le protestantisme).

Petero : Le problème est que vous ne prenez pas en compte, que le Jeudi Saint, les Apôtres étaient déjà un seul Corps avec le Christ, puisque membre du Nouvel Adam que Jésus, le Verbe de Dieu était devenu par son incarnation dans la chair.

Et le Verbe s’est fait chair. Jean n’a pas dit “et le Verbe s’est fait Jésus”, mais “Homme”, c’est à dire “Humain”, c’est à dire qu’Il Est devenu, l’Homme dans sa Totalité, l’Homme qui porte en Lui toute l’humanité, puisqu’Il l’a portait déjà, comme Verbe, lui donnant l’existence et l’être.

C’est cela que vous refusez de comprendre, oubliant que Jésus est le Verbe de Dieu, dans lequel nous sommes, puisqu’il nous a créé en Lui, dans la Vie qu’il nous donne, étant donné qu’Il Est la Vie, et que c’est en Lui que nous sommes en Vie, que nous subsistons.

Il est devenu la Vigne Véritable, celle qui porte en Lui tous les hommes qu’il va attirer à lui, jusqu’à son Coeur de chair, sur lequel il nous branche, quand il nous enfante à la Vie d’en Haut, en Lui, le Nouvel Adam, ayant commencé par faire naître en Lui, à la Vie d’en Haut, la Femme, qui va tous nous porter en Lui dans son sein, car c’est du sein d’Adam qu’Eve fût tire, et c’est dans le sein du Nouvel Adam qu’il est devenu, que nous devons entrer avec elle, pour naître de nouveau.

Il s’agit d’une recréation. Il faut que nous retournions là où il nous a fait entrer, en Lui, dans son Jardin, après avoir créé Adam. Jésus est le Jardin d’Eden, descendu du Ciel sur la terre, d’où jaillit l’Eau Vive qui jaillissait dans ce jardin, pour que nous vivions éternellement de sa Vie divine ; jardin dans lequel nous n’avons pas pu rester, à cause du péché commis par Eve et don’t il a été solidaire, ne voulant pas abadonner sa femme aux enfers, dans lesquels le serpent l’avait fait entrer.

Pour nous ramener tous en Lui, il fallait qu’il nous fasse tous entrer en Lui, le Nouvel Adam, comme Noé a fait entrer sa famille dans l’Arche d’Alliance qu’il avait bâtît. L’Arche de la Nouvelle Alliance bâtit par Jésus, c’est l’Humanité fait de chair et dans laquelle il s’est incarné, pour que nous recevions de son Sacré coeur de chair, son Esprit Saint, son Sacré Coeur divin, la Vie qui nous sauve.
petero
Roy-XXIII 62 raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas en conscience assister à la nouvelle messe

1. 1. Parce que la nouvelle messe établit une confusion entre la présence réelle du Christ dans l’Eucharistie et sa présence MYSTIQUE parmi nous (se rapprochant de la doctrine protestante).

petero La confusion est dans votre esprit les amis. Vous confondez ce qui est symbolique avec ce qui est …More
Roy-XXIII 62 raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas en conscience assister à la nouvelle messe

1. 1. Parce que la nouvelle messe établit une confusion entre la présence réelle du Christ dans l’Eucharistie et sa présence MYSTIQUE parmi nous (se rapprochant de la doctrine protestante).

petero La confusion est dans votre esprit les amis. Vous confondez ce qui est symbolique avec ce qui est mystique.

Nos frères et soeurs protestants ne croient pas en la présence réellle du Christ dans le Pain du repas pascal. Pour eux le pain c’est simplement le symbole de la charité, l’amour d’amitié qu’à la suite du Christ nous devons nous partager.

Le corps mystique, c’est Dieu notre Père qui est vraiment et réellement présent, dans ce Pain, devenu par l’action de son Esprit, son Sacré Coeur, l’Esprit Saint qui s’est incarné dans la chair, quand son Verbe s’est incarné dans l’Homme que nous sommes tous ensemble, nous qui vivons dans une même essence, une même chair, tout en vivant dans un corps de chair personnel. Nous sommes les membres d’Adam, l’Homme Véritable, Celui en qui nous subsistons tous, étant la chair de sa chair.

En chacun de nous, c’est l’homme Adam, que nous retrouvons, étant nous-mêmes un membre de sa famille, la famille humaine, un membre de la divinité, comme le Fils est un membre de son Père, la Divinité qu’Il Est avec son Père, dans le souffle de son Esprit ; comme nous mêmes nous sommes un membre de notre père Adam, dans le souffle de son esprit, qu’il nous transmet, l’esprit humain et qui vient de Dieu.

Ce qui est mystique, c’est ce qui est caché dans notre Sainte Mère l’Eglise, don’t nous sommes les membres, dans ce Corps du Christ, ce Corps de chair dont nous sommes les membres, ce Corps du Nouvel Adam, le premier Adam, né du Père avant tous les siècles et qui nous porte en Lui, comme il porte toute la création à qui il donne l’existence et l’être, en qui toute la création subsiste.

Ce qui fait, que mystiquement, nous sommes tous, présent dans le Christ crucifié sur la croix, avec lequel nous nous offrons en victime, sainte et agréable à Dieu. Voilà pourquoi le Sacrifice du Christ est devenu le Sacrifice de tout son Corps, Sacrifice auquel il nous associe, pour nous associer à sa mort et à sa résurrection et à son Ascension.

Puisque nous sommes son Corps, c’est tous ensemble que nous mourrons avec Lui, que nous ressusciterons, que nous serons élevés au Ciel, pour nous asseoir avec Lui à la droite du Père.
Roy-XXIII
Tu m'étonnes que Vassula lui fasse de l'ombre ! Entre illuminés ...
Spina Christi 2
"moi @petero, Pierre le petit diacre de la Sainte Eglise Catholique Romaine, Pierre dit le Romain"

"Pierre le Romain" ?

C'est à dire le dernier pape d'après la prophétie de Saint Malachie ?

Qui est-ce qui parlait de "délabrement psychique" ?!?

Eh bien là nous en avons un fameux spécimen !


🤦
Ne nous laissez pas sucomber
@petero ,livre de la vie 1er parti ,comme quoi vous êtes complètement TABLAR ,je ne vais pas lire la suite ,les c....ns j'en ais assez vu et entendu dans ma vie ,je vous laisses a vos élucubrations viscéral . A bon entendeur SALUT .
petero
jili22 hier
pétero.. avocat du diable, supo...sitoire de satan. Nous suivrons le Vrai Pasteur, lui il connaît ses brebis. Nous attendrons le Vrai Pape, successeur de Pierre.

Ne nous laissez pas sucomber hier
@petero le pourfendeur de touts les morts premier croyants et touts les Saints et Saintes personnes ,nos Pères ,promoteur de l'Eglise du malin ,moins que le grand petero tu meure ?

Chers …More
jili22 hier
pétero.. avocat du diable, supo...sitoire de satan. Nous suivrons le Vrai Pasteur, lui il connaît ses brebis. Nous attendrons le Vrai Pape, successeur de Pierre.

Ne nous laissez pas sucomber hier
@petero le pourfendeur de touts les morts premier croyants et touts les Saints et Saintes personnes ,nos Pères ,promoteur de l'Eglise du malin ,moins que le grand petero tu meure ?

Chers @jili22, @Ne nous laisse pas succomber, voilà la réponse que moi @petero, Pierre le petit diacre de la Sainte Eglise Catholique Romaine, Pierre dit le Romain, le pourfendeur de tous les morts premiers croyants et tous les Saint et Saintes personnes, des Saints Pères de l'Eglise ... oi l'avocat du diable, le supo-sitoire de Satan JE VOUS RENVOIE POUR VOUS CLOUER UNE BONNE FOIS POUR TOUTE LE BEC de ces Vautours que vous êtes :

Le livre de la vie (première partie)

Le livre de la vie (deuxième partie)


A bon entendeur, SALUT
jili22
pétero.. avocat du diable, supo...sitoire de satan. Nous suivrons le Vrai Pasteur, lui il connaît ses brebis. Nous attendrons le Vrai Pape, successeur de Pierre.
Ne nous laissez pas sucomber
@petero le pourfendeur de touts les morts premier croyants et touts les Saints et Saintes personnes ,nos Pères ,promoteur de l'Eglise du malin ,moins que le grand petero tu meure ?
petero
AveMaria44 il y a 23 minutes
Et si petero arrêtait de souiller GTV par ses hérésies....

Petero : c'est le contraire que je suis venu faire, purifier Gloria Tv des hérésies qu'elle laisse diffuser sur son site, par ceux qui s'attaquent à mes paroles, en les traitants de paroles hérétiques, alors que c'est la Vérité que je leur révèle, cette Vérité que leur pères ont souillés, avec leurs …More
AveMaria44 il y a 23 minutes
Et si petero arrêtait de souiller GTV par ses hérésies....

Petero : c'est le contraire que je suis venu faire, purifier Gloria Tv des hérésies qu'elle laisse diffuser sur son site, par ceux qui s'attaquent à mes paroles, en les traitants de paroles hérétiques, alors que c'est la Vérité que je leur révèle, cette Vérité que leur pères ont souillés, avec leurs traditions humaines, leur interprétation de la Parole de Dieu notre Père, avec leurs interprétations humaines.
AveMaria44
Et si petero arrêtait de souiller GTV par ses hérésies....
Jean de Roquefort
petero
Arrêté de souiller mes articles avec les paroles de ce faux prophète qu'est Vassula Riden.