Christmas Campaign: Financial Insights
GChevalier
* La CONTRITION PARFAITE & la COMMUNION SPIRITUELLE *

OFFRANDE de la PASSION pour le Dimanche
montfortajpm.blogspot.com/…/offrande-de-la-…

Offrande des souffrances que Notre-Seigneur endura au jardin des Oliviers.


1. Je vous offre, ô mon aimable Sauveur ! (pour N...) les souffrances de votre Passion douloureuse, les mérites de votre mort très cruelle, et le Sang précieux que vous …More
* La CONTRITION PARFAITE & la COMMUNION SPIRITUELLE *

OFFRANDE de la PASSION pour le Dimanche
montfortajpm.blogspot.com/…/offrande-de-la-…

Offrande des souffrances que Notre-Seigneur endura au jardin des Oliviers.


1. Je vous offre, ô mon aimable Sauveur ! (pour N...) les souffrances de votre Passion douloureuse, les mérites de votre mort très cruelle, et le Sang précieux que vous avez répandu sur la Croix pour nous racheter.

2. Je vous offre la profonde tristesse dont fut rempli votre Cœur adorable au jardin des Oliviers, à la vue de nos crimes et des tourments que vous deviez souffrir pour les expier.

3. Je vous offre, divin Jésus, l’humble et respectueuse prière que vous adressâtes à votre Père au plus fort de vos douleurs.

4. Je vous offre votre résignation parfaite aux volontés de ce Père inflexible, et votre soumission généreuse aux ordres rigoureux de sa justice.

5. Je vous offre cette charité tendre et bienfaisante qui, au milieu des peines les plus cruelles, vous transporta vers vos disciples pour les exhorter à la vigilance et à la prière.

6. Je vous offre, ô Jésus, la constance avec laquelle vous persévérâtes vous-même dans ce saint exercice, malgré l’ennui, la crainte et l’extrême douleur où vous étiez plongé.

7. Je vous offre l’humilité profonde qui vous fit agréer la visite d’un Ange, envoyé par votre Père pour fortifier votre humanité sainte.

8. Je vous offre ce rude et terrible combat qui fit éprouver à votre âme une agonie mortelle, et couvrit votre corps d’une sueur de Sang.

9. Je vous offre chaque goutte de ce Sang précieux qui découlait jusque sur la terre où vous étiez prosterné, déplorant l’inutilité de vos tourments et de votre mort pour tant d’âmes qui refuseraient de s’en appliquer les mérites.

10. Je vous offre enfin la privation totale des consolations sensibles, l’abandon général que vous avez essuyé dans cette extrémité cruelle, et votre invincible persévérance dans la prière, malgré toutes les horreurs d’un état si affreux pour la nature.