Clicks197
fr.news
1

L'archevêque Cordileone se soucie de "l'unité" avec les politiciens avorteurs

Le 21 mai, le rédacteur en chef de CrisisMagazine.com, Eric Sammons, a demandé à l'archevêque "conservateur" de San Francisco, Salvatore Cordileone, pourquoi il ne refusait pas la communion à la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, 81 ans, une des principales promotrices de l'avortement qui vit dans son archidiocèse.

Cordileone a répondu qu'après neuf ans à la tête de l'archidiocèse, il n'en est "pas encore là" car il n'en est qu'aux premiers stades de discernement de ce qui serait le mieux pour l'Eglise afin de "préserver l'unité".

Il soutient que Pelosi a "fait du bien" mais admet que cela ne justifie pas la perpétration d'actes très mauvais. Interrogé sur le moment où l'Église - après cinquante ans d'avortement - refusera enfin la communion aux promoteurs de l'avortement, Cordileone a répondu qu'il lui manque "un mouvement social derrière lui."

Cordileone est l'un des évêques les plus conservateurs d'Occident et soutient publiquement le fait de refuser théoriquement la communion aux politiciens avorteurs. Cependant, même après neuf ans, sa position dans l'archidiocèse de San Francisco est toujours faible et s'est affaiblie avec François puisque l'Église conciliaire ne s'incline pas devant le pouvoir de la vérité mais devant la vérité du pouvoir (voir ci-dessus : "mouvement social").

#newsAghgtlcnln

Etienne bis
🤑 Tous culs-culs la praline. Hélas. 🥳