Clicks1.9K
fr.news
4

Il y a une troisième version de ce que la Chinoise giflée a dit

Eric Mader, qui parle le mandarin et qui a une longue expérience de l'écoute des Chinois parlant chinois ou anglais, a publié sur Korazym.org (9 janvier) une troisième version de ce qu'a dit la femme qui a été giflée par Francis le 31 décembre (vidéo ci-dessous).

Mader est d'accord avec les opinions précédentes selon lesquelles la femme ne parlait pas le chinois mais un anglais fortement accentué.

Sa transcription de ses paroles est : "Pourquoi détruire leur foi ? Pourquoi détruire les Chinois ? Cherchez les sentiments des Chinois. Parlez-moi !"

Versions précédentes

Une première version affirmait qu'elle avait dit : "Attendez ! Attendez ! Cherchez le peuple chinois ! Ils perdent la Foi !"

Une deuxième version de ses mots était : "Je veux juste dire, je viens de voir pendant les vacances, Hong Kong est déjà terminé. Reposez-vous ben."

#newsPsdnwiduid

La troisième version est à rejeter d'office. En fait, c'est la première qui est la bonne : plus de détails ici : Un SEGNO della CROCE SCACCIA l'ANTICRISTO che HA VENDUTO i CATTOLICI CINESI
blanche52
De toutes façons, il a réussi à retourner l'épisode à son avantage, en recommandant à une religieuse de ne pas le mordre !! On aura tout vu ! Sous-entendu : ne faites pas comme la chinoise qui m'avait brutalisé !
Seuls les imbéciles - nombreux hélas - se sont laissés convaincre par les simagrées de M. Bergoglio et de ses béni-oui-oui.
Quoi qu'elle aient dit lui n'est pas ce qui ce nome un "Pape" mais un vulgaire politicard du parti des néocato .