Clicks620
fr.news
2

"Un avenir radieux" : Un archevêque écrit un traité sur l'ancien rite

C'est la "grande consolation" qu'il éprouve en célébrant le rite romain authentique dans sa chapelle de retraite de Sioux Falls qui l'a inspiré à prédire la restauration imminente de cette liturgie, écrit l'archevêque Thomas Gullickson sur utadmereamur.blogspot.com (13 avril).

Gullickson exprime son optimisme "dans notre avenir radieux", car de nombreuses personnes de qualité abandonnent le "courant dominant du Novus Ordo" - qui déteste l'ancien rite autant que Hans Küng - en faveur du rite romain.

Il y a aussi davantage de prêtres dans la force de l'âge qui, personnellement, ne sont pas encore conquis par le Vetus Ordo mais le célèbrent pour les fidèles.

Gullickson encourage les évêques à suivre l'exemple des jeunes, à célébrer l'ancien rite et à commencer à utiliser l'ancien bréviaire.

Il envisage d'écrire un traité sur son optimisme quant à un avenir radieux du rite romain.

#newsSevqhmiptk

jamacor
Théophile Maizière
Encore faut-il qu'il y ait une véritable hiérarchie catholique à la tête de l'Eglise.

Après des années de désastre "franciscain" et de nominations douteuses, il faudrait un véritable miracle pour qu'un Pie XIII descende du ciel et restaure un édifice à l'état de ruine, comme le montre si bien la caricature ci-dessus.

De plus, Pie XIII subirait les foudres du monde en proclamant la doctrine cath…More
Encore faut-il qu'il y ait une véritable hiérarchie catholique à la tête de l'Eglise.

Après des années de désastre "franciscain" et de nominations douteuses, il faudrait un véritable miracle pour qu'un Pie XIII descende du ciel et restaure un édifice à l'état de ruine, comme le montre si bien la caricature ci-dessus.

De plus, Pie XIII subirait les foudres du monde en proclamant la doctrine catholique incompatible avec les doctrines folles du monde actuel.

Je crois que Francesco est le dernier. Il va encore rester quelques années pour parachever son oeuvre diabolique et réaliser pleinement l'apostasie annoncée par le Christ Lui-même.

Mais comme Judas (qu'il admire tant), on lit dans l'Evangile: " Le Fils de l'homme s'en va selon ce qui est écrit de lui ; mais malheur à l'homme par qui le Fils de l'homme est trahi ! Mieux vaudrait pour lui que cet homme-là ne fût pas né. "

On peut paraphraser: L'Eglise s'en va à sa fin selon ce qu'il est écrit d'elle; mais malheur au pape qui la trahira, etc...