Le chef du synode homosexualiste se sait "en accord total" avec François

Il sait qu'il est "en accord total" avec François, a déclaré le cardinal luxembourgeois Jean-Claude Hollerich SJ au militant catholique américain Richard Smaglick (LifeSiteNews.com, 6 août).

A la question de savoir si les actes homosexuels pourraient ne plus être considérés comme un péché grave par le synode, Hollerich est resté évasif : "Je ne sais pas ce que le synode apportera". Il a dit vouloir écouter "les gens du monde, ce qu'ils expriment". Personne ne sait ce que signifie l'expression "les gens du monde" dans ce contexte. En Australie, la participation au synode a été inférieure à 0,05% des catholiques.

Smaglick a répliqué que l'Écriture et la tradition catholique enseignent depuis 2 000 ans que "la sodomie est un péché et une abomination qui crie vers le ciel." Hollerich se ridiculise en essayant de ridiculiser la Bible, prétendant qu'elle dit que "le soleil tourne autour de la terre" et que nous devons donc "interpréter la Bible."

Cependant, la Bible dit seulement - comme les langues modernes - que "le soleil se lève" et "le soleil se couche" (par exemple Ecclésiaste 1:4). Si le pseudo-argument de Hollerich était vrai, alors il pourrait être utilisé pour ridiculiser n'importe quelle affirmation de la Bible.

Pour Smaglick, il est évident que Hollerich et François veulent utiliser le synode pour contredire la Bible et canoniser les actes homosexuels. Hollerich reçoit déjà les premiers rapports diocésains et produira un projet en septembre.

#newsHgklhrfgmt

01:30
Virginie Fortin shares this
396
A la question de savoir si les actes homosexuels pourraient ne plus être considérés comme un péché grave par le synode, Hollerich est resté évasif : "Je ne sais pas ce que le synode apportera". Il a dit vouloir écouter "les gens du monde, ce qu'ils expriment". Personne ne sait ce que signifie l'expression "les gens du monde" dans ce contexte. En Australie, la participation au synode a été …More
A la question de savoir si les actes homosexuels pourraient ne plus être considérés comme un péché grave par le synode, Hollerich est resté évasif : "Je ne sais pas ce que le synode apportera". Il a dit vouloir écouter "les gens du monde, ce qu'ils expriment". Personne ne sait ce que signifie l'expression "les gens du monde" dans ce contexte. En Australie, la participation au synode a été inférieure à 0,05% des catholiques.