Clicks1.1K
fr.news
7

Ridicule Vatican : François a utilisé le mot Pachamama pour "identifier" les statues et non comme "référence aux idoles"

François force ses porte-parole dans une toile de mensonges, de sophismes et de tromperies. Sa dernière victime : Matteo Bruni, Directeur du Bureau de presse du Saint-Siège.

Le 25 octobre, Bruni s'est mis dans l'embarras ainsi que le Vatican en affirmant que François avait utilisé le nom "Pachamama" dans son commentaire du 25 octobre au synode uniquement "pour identifier" les idoles, "pas comme une référence à la déesse", car "c'est ainsi que la presse italienne les a connues".

Cependant, le commentaire de François ne s'adressait pas aux "médias italiens" mais aux délégués de son Synode qui avaient tous soigneusement évité d'utiliser le mot "Pachamama".

Bruni a fait son commentaire au journaliste de Reuter Philip Pullella, un autre fan de François. Afin d'ajouter au ridicule, Pullella a appuyé Bruni en disant que le terme "Pachamama" était mis en italique dans la transcription de la déclaration de François.

La participation de François au culte de Pachamama est bien documentée.

#newsCosksytzls

AveMaria44
François est dans la ligne de Jean-Paul II Assise et son esprit....
GChevalier
Ce genre de subtilité, on y est habitué depuis Vatican II : ça coupe les cheveux en quatre et ainsi tout le monde y trouve son compte.
blanche52
Bientôt, ces 2 statues pourront servir d'emblème pour la PMA !
apvs
François fait du "tourisme religieux".
Depuis que Jean-Paul II en a lancé la mode, il convient pour ses successeurs d'aller et venir de part le monde, un peu comme des prêtres missionnaires, alors que leur rôle est avant tout D'ÊTRE LE PAPE DE L'EGLISE, CELUI QUI ENVOIE, ET VERS QUI L'ON VIENT. Et encore faudrait-il avoir l'âme d'un missionnaire du Christ, en effectuant tous ces voyages ! Bien …
More
François fait du "tourisme religieux".
Depuis que Jean-Paul II en a lancé la mode, il convient pour ses successeurs d'aller et venir de part le monde, un peu comme des prêtres missionnaires, alors que leur rôle est avant tout D'ÊTRE LE PAPE DE L'EGLISE, CELUI QUI ENVOIE, ET VERS QUI L'ON VIENT. Et encore faudrait-il avoir l'âme d'un missionnaire du Christ, en effectuant tous ces voyages ! Bien au contraire, on entend régulièrement François exhorter les musulmans à être de "bon musulmans", les bouddhistes idem etc..., ou s'irriter devant des conversions qu'il juge être le fruit d'un prosélytisme excessif à ses yeux. Bref : encore aujourd'hui , François n'a eu conscience que de faire du tourisme pachamamique, sans juger personne, ALORS QU'À FORCE DE RENONCER COMME IL LE FAIT À L'ESPRIT MISSIONNAIRE DU CHRIST, IL TOMBE FATALEMENT ET ENTRAINE SON ENTOURAGE DANS LA PROMOTION DU PAGANISME ET DE L'IDOLÂTRIE.

Car cela ne suffit pas de prétendre : "Mais je n'ai jamais voulu adorer la pachamama !! " alors qu'ici, François a délibérément encourager son culte, allant jusqu'à bénir l'idole de sa main !!!

On est dans quel film, exactement ?
"Les dieux sont tombés sur la tête " ?
Ou bien dans :
"François est tombé dans le paganisme " ?
Croit-il réellement au Christ, l'aime-t-il vraiment ?
🤨
apvs
👍 👍 👍 Spina Christi 2 :

Dans le blog de Jeanne Smits, apparait une vidéo filmée par l'un des journalistes présents lors de la déclaration publique de François sur sa "demande de pardon".

A partir de 0'29 on entend clairement François prononcer le nom de "Pachamama".

Un italien, Antonio Spadaro, retranscrit et confirme les propos du "pape" :


"Vorrei dire una parola sulle statue della pachama…More
👍 👍 👍 Spina Christi 2 :

Dans le blog de Jeanne Smits, apparait une vidéo filmée par l'un des journalistes présents lors de la déclaration publique de François sur sa "demande de pardon".

A partir de 0'29 on entend clairement François prononcer le nom de "Pachamama".

Un italien, Antonio Spadaro, retranscrit et confirme les propos du "pape" :


"Vorrei dire una parola sulle statue della pachamama che sono state tolte dalla chiesa nella Transpontina, li senza intenzioni idolatriche, e buttate nel Tevere..."

("Je voudrais dire un mot sur les statues de pachamama qui ont été enlevées à l’église de la Transpontine, sans intention idolâtre, et jetées dans le Tibre.")

C'est donc en connaissance de cause que François a assisté à, et béni, la procession idolâtre "pachamama".


Rappelons que des prétendus catholiques, "moines", "prêtres" et "évêques" se sont prosternés front au sol devant ces idoles de bois, commettant ainsi un acte apostat d'adoration aux démons.

François a demandé pardon, non aux catholiques qui auraient pu -et ils sont nombreux en effet- être choqués par cette mascarade syncrétiste abominable, mais aux païens pour la disparition de leurs idoles pachamama.

Provocateur et rancunier, François a déclaré qu'elles demeureraient un certain temps dans l'église (-ainsi profanée-) où elles avaient été exposées non loin du Tabernacle.

Les questions que nous devons nous poser :

François croit-il en Jésus-Christ Dieu Sauveur ?

François aime t-il Jésus-Christ ?

François aime t-il les catholiques ?

François ne doit-il pas être poussé fermement à la démission ?
Spina Christi 2
Dans le blog de Jeanne Smits, apparait une vidéo filmée par l'un des journalistes présents lors de la déclaration publique de François sur sa "demande de pardon".

A partir de 0'29 on entend clairement François prononcer le nom de "Pachamama".

Un italien, Antonio Spadaro, retranscrit et confirme les propos du "pape" :


"Vorrei dire una parola sulle statue della pachamama che sono state tolte …More
Dans le blog de Jeanne Smits, apparait une vidéo filmée par l'un des journalistes présents lors de la déclaration publique de François sur sa "demande de pardon".

A partir de 0'29 on entend clairement François prononcer le nom de "Pachamama".

Un italien, Antonio Spadaro, retranscrit et confirme les propos du "pape" :


"Vorrei dire una parola sulle statue della pachamama che sono state tolte dalla chiesa nella Transpontina, li senza intenzioni idolatriche, e buttate nel Tevere..."

("Je voudrais dire un mot sur les statues de pachamama qui ont été enlevées à l’église de la Transpontine, sans intention idolâtre, et jetées dans le Tibre.")

C'est donc en connaissance de cause que François a assisté à, et béni, la procession idolâtre "pachamama".


Rappelons que des prétendus catholiques, "moines", "prêtres" et "évêques" se sont prosternés front au sol devant ces idoles de bois, commettant ainsi un acte apostat d'adoration aux démons.

François a demandé pardon, non aux catholiques qui auraient pu -et ils sont nombreux en effet- être choqués par cette mascarade syncrétiste abominable, mais aux païens pour la disparition de leurs idoles pachamama.

Provocateur et rancunier, François a déclaré qu'elles demeureraient un certain temps dans l'église (-ainsi profanée-) où elles avaient été exposées non loin du Tabernacle.

Les questions que nous devons nous poser :

François croit-il en Jésus-Christ Dieu Sauveur ?

François aime t-il Jésus-Christ ?

François aime t-il les catholiques ?

François ne doit-il pas être poussé fermement à la démission ?
ne nous laissez pas succomber
Et il y à des gens comme moi qui en font des cauchemars de ces histoires contre le Christ et sont Eglise , faut PAPES VOUS SEREZ CONDAMNER à EXPIER VOS EXPLOITS DE TRAÎTRISES .