3
4
1
2
Clicks545
Tesa
2
"L’évêque ne se reconnaît pas dans cette manifestation." Le père François Renaud, vicaire général, NantesMore
"L’évêque ne se reconnaît pas dans cette manifestation."

Le père François Renaud, vicaire général, Nantes
Etienne bis
Faut peut-être dire Mgr et à son vicaire que le virus est un pauvre migrant illégal et sans papier, que les fidèles du diocèse veulent lui trouver un pied-à-terre et un petit boulot. 🤔
Ayez confiance, tout va s'arranger.😇
tintine
« Laisse aller mon peuple afin qu’il me serve » . Voilà ce que Dieu exige des gouvernements : Et c’est tout le sens de l’Exode: la liberté de notre culte, pour notre cheminement de salut. Mais les évêques lisent-ils la Bible ?
Ils se disent successeurs des apôtres ? Mais ignorent-ils que tous les apôtres sont morts pour défendre notre foi et notre culte ?
La communion n’est pas un dû, c’est vrai …More
« Laisse aller mon peuple afin qu’il me serve » . Voilà ce que Dieu exige des gouvernements : Et c’est tout le sens de l’Exode: la liberté de notre culte, pour notre cheminement de salut. Mais les évêques lisent-ils la Bible ?
Ils se disent successeurs des apôtres ? Mais ignorent-ils que tous les apôtres sont morts pour défendre notre foi et notre culte ?
La communion n’est pas un dû, c’est vrai , c’est une grâce si on parle de ce que Dieu nous donne par amour: car il ne nous doit rien du tout; mais cette grâce, nous ne la recevons que de Dieu et ce n’est pas à l’état de s’en faire ou non le dispensateur.
Donc puisqu’on parle de dû, pourquoi ces évêques ne disent-ils pas que, si Dieu ne nous doit rien, nous lui devons donc tout ! Et en particulier nous devons lui rendre un culte, et c’est une demande divine non négociable (Exode 3, 12): Nous en avons le devoir, cela nous en donne donc le droit: Si on n’est pas capables de défendre cela, si on croit pouvoir s’en passer sans raison valable, si on croit que c’est juste un caprice du Seigneur (Pardon, mon Dieu, c’est pour expliquer mon indignation), pourquoi Dieu s’occuperait-il de nous ?
Nous vivons un temps de persécution et les évêques doivent nous défendre, défendre notre foi, et surtout défendre notre Seigneur sur la Croix, c'est lui le premier offensé.
Je rappelle que ce n’est pas le virus qui décide qui vit et qui meurt, qu’il n’est pas une raison valable pour supprimer la Messe; car c’est Dieu, le seul maître de la vie et de la mort, que cela plaise ou non.