shazam
14973
shazam
Mais, de grâce, interroge les bêtes, et elles t’instruiront, les oiseaux du ciel, et ils te l’apprendront ;
ou bien parle à la terre, et elle t’enseignera ; les poissons même de la mer te le raconteront.
Qui ne sait, parmi tous ces êtres, que la main du Seigneur a fait ces choses,
(Job, 12-7-9)
Spina Christi 2
"Est-ce que l’on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous ? Or pas un seul n’est oublié au regard de Dieu."
Evangile du jour
levangileauquotidien.org/FR/gospel
More
"Est-ce que l’on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous ? Or pas un seul n’est oublié au regard de Dieu."

Evangile du jour

levangileauquotidien.org/FR/gospel
shazam
Merci d'avoir cité l'Evangile du jour :-) 🙏
shazam
@Catholique et Français Si vous voulez éclairer de vos lumières la Soeur en ce sujet de "La Recréation à la fin des temps", sujet dont les théologiens ne sont pas d'accord entre-eux, il y a son adresse en lien.
Catholique et Français
C'est de la métaphysique élémentaire, basique ! Que ces soeurs ne connaissent pas ces choses montre le délabrement des esprits dans notre temps; qu'elles commencent par étudier le B-A BA de la métaphysique ! On en presque revenus à l'interrogation de certaines personnes sur l'âme des femmes ou des sauvages du Nouveau Monde; pour répondre à votre question, tout est parfaitement expliqué dans …More
C'est de la métaphysique élémentaire, basique ! Que ces soeurs ne connaissent pas ces choses montre le délabrement des esprits dans notre temps; qu'elles commencent par étudier le B-A BA de la métaphysique ! On en presque revenus à l'interrogation de certaines personnes sur l'âme des femmes ou des sauvages du Nouveau Monde; pour répondre à votre question, tout est parfaitement expliqué dans cet abrégé de métaphysique qui est facile d'accès et déjà ancien >>> "Y a t-il une Vérité ?"
Catholique et Français
Ce n'est pas l'Église qui répond à cette question, mais la (saine) métaphysique assumée par l'Église : seule l'âme humaine est immortelle, et elle seule a donc le pouvoir de rassembler de la matière pour la résurrection des corps; l'âme animale et l'âme végétale meurent avec l'animal ou le végétal : pas de résurrection pour eux. Point à la ligne. Maintenant si le Bon Dieu veut recréer à …More
Ce n'est pas l'Église qui répond à cette question, mais la (saine) métaphysique assumée par l'Église : seule l'âme humaine est immortelle, et elle seule a donc le pouvoir de rassembler de la matière pour la résurrection des corps; l'âme animale et l'âme végétale meurent avec l'animal ou le végétal : pas de résurrection pour eux. Point à la ligne. Maintenant si le Bon Dieu veut recréer à l'identique votre toutou ou votre minet si vous vous ennuyez d'eux au Paradis, libre à Lui s'Il veut vous faire un petit plaisir supplémentaire. Car Il peut tout. Faudra seulement le Lui demander en Lui faisant une réclamation !
Spina Christi 2
Je ne sais pas si l'Eglise donne un avis tranché sur la question, je ne le crois pas.
Cependant nous avons quelques éléments de réponse.
1) Déjà ce qui touche à la Justice de Dieu : est-il impossible que des animaux qui ont souffert (certains souffrent même beaucoup) à cause du péché originel, donc de nos premiers parents, et qui connaissent ici-bas l'amour, la peur, la tristesse, la joie etc …
More
Je ne sais pas si l'Eglise donne un avis tranché sur la question, je ne le crois pas.

Cependant nous avons quelques éléments de réponse.

1) Déjà ce qui touche à la Justice de Dieu : est-il impossible que des animaux qui ont souffert (certains souffrent même beaucoup) à cause du péché originel, donc de nos premiers parents, et qui connaissent ici-bas l'amour, la peur, la tristesse, la joie etc. ne puissent pas connaitre un bonheur éternel ?

2) Pour ce qui touche à l'étymologie : "animal" vient de "anima", qui "anime", "qui donne la vie", "âme" : ce serait un comble que ceux qui ont reçu de la Providence un tel nom ne puisse bénéficier de ce qu'il représente.

3) Ainsi les "Quatre Animaux" de l'Apocalypse qui ont -pour trois d'entre-eux- une face de lion, une face de boeuf et une face d'aigle sont-ils appelés "Vivants".

4) Saint Paul évoque l'attente de la Création (Romains 8 : 19). Il y a aussi ce passage de l'Apocalypse qui, même s'il contient un sens spirituel, peut laisser penser à une vie céleste pour les animaux : "Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s'y trouve, je les entendis qui disaient : A celui qui est assis sur le trône, et à l'agneau, soient la louange, l'honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles !"

5) Il y a enfin ce passage de l'Ecriture :

"Oui, voici : je vais créer un ciel nouveau et une terre nouvelle, on ne se souviendra plus du passé, il ne reviendra plus à l’esprit. Soyez plutôt dans la joie, exultez sans fin pour ce que je crée. Car je vais recréer Jérusalem, pour qu’elle soit exultation, et que son peuple devienne joie. J’exulterai en Jérusalem, je trouverai ma joie dans mon peuple. On n’y entendra plus de pleurs ni de cris. (...) Le loup et l’agneau auront même pâture, le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage ; le serpent, lui, se nourrira de poussière. Il n’y aura plus de mal ni de corruption sur toute ma montagne sainte, – dit le Seigneur." (Isaïe 65 : 17 et suivants)

Et je ne parle même pas du Seigneur comparant les hommes à des brebis... Ou de la parabole de cet homme pauvre qui n'avait qu'une seule brebis, qu'il aimait comme sa fille, mais qu'un roi mauvais (David) lui avait pris...

Donc, pourquoi par des raisonnements de notre science toute humaine, rendre impossible ce que Dieu -à qui rien n'est impossible- pourrait, si telle est sa Volonté, rendre possible ?!

Résurrection de la chair, pur esprit, ange "animal" ou autre, Dieu ne pourrait-il pas avoir un plan pour ses créatures, nos amis les bêtes (et les autres).

Après tout, n'a-t-Il pas fait parler une ânesse ?
shazam
@Spina Christi 2 Les bras m'en tombe... Je ne vous connaissez pas encore sous ce côté-là, un esprit raffiné. Voilà le Spina Christi que j'aime :-)) en plus de votre zèle (justifié) au sujet de l'Islam.
Merci pour vos précisions, j'adore apprendre quelque chose.👏
Catholique et Français
Pas d'accord du tout ! Ce n'est pas une question de sentiment mais de nature. Par ailleurs parler d'amour, de peur, de tristesse ou de joie chez les animaux, c'est faire de l'anthropomorphisme; ces sentiments, s'ils existent, n'ont rien de comparable avec ceux de l'être humain. Ensuite, personne n'a jamais nié que l'animal a une "âme" : il a une âme... animale (limitée et mortelle). Enfin, les …More
Pas d'accord du tout ! Ce n'est pas une question de sentiment mais de nature. Par ailleurs parler d'amour, de peur, de tristesse ou de joie chez les animaux, c'est faire de l'anthropomorphisme; ces sentiments, s'ils existent, n'ont rien de comparable avec ceux de l'être humain. Ensuite, personne n'a jamais nié que l'animal a une "âme" : il a une âme... animale (limitée et mortelle). Enfin, les animaux de l'Apocalypse (et de l'Écriture) sont évidemment à prendre de manière figurative et non au pied de la lettre, comme le font les témoins de Jéhovah.
Spina Christi 2
Cher ami, supprimez cette phrase qui vous gêne ("et qui connaissent ici-bas l'amour, la peur, la tristesse, la joie etc.") et lisez le reste (95%) : ne me dites pas que vous en contestez la réalité.
Spina Christi 2
L'Eglise ne disant rien sur la résurrection ni tout autre forme éventuelle de vie céleste des animaux ayant vécu sur terre, vous et moi faisons ici part de nos opinions respectives.
Vous avec des traités de métaphysique (qui ne sont pas des dogmes de Foi), moi avec l'Ecriture, mon ressenti et ma raison.
Vous devez bien admettre que certains animaux -à leur façon- ressentent de l'amour, de la …
More
L'Eglise ne disant rien sur la résurrection ni tout autre forme éventuelle de vie céleste des animaux ayant vécu sur terre, vous et moi faisons ici part de nos opinions respectives.

Vous avec des traités de métaphysique (qui ne sont pas des dogmes de Foi), moi avec l'Ecriture, mon ressenti et ma raison.

Vous devez bien admettre que certains animaux -à leur façon- ressentent de l'amour, de la joie, de la peur, de la souffrance etc. Que si Adam et Eve n'avaient pas péché ils vivraient heureux et éternellement.

"Le Seigneur Dieu dit : Il n'est pas bon que l'homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui. Le Seigneur Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l'homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l'homme. Et l'homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs; mais, pour l'homme, il ne trouva point d'aide semblable à lui."

Vous ne niez pas que les animaux ont une "âme", pourquoi la faire "limitée et mortelle" ? L'Eglise l'affirme-t-elle de manière infaillible ? Pourquoi dire qu'une chose est impossible quand nous n'avons pas la révélation de son impossibilité ?

Les animaux de l'Apocalypse (et de l'Écriture), qui sont évidemment à prendre de manière figurative et non au pied de la lettre, comme le font les témoins de Jéhovah (que je ne suis pas), ne serviraient donc que d'illustrations, d'exemples et puis après plus rien ? Dieu accompagne souvent ses Paroles, prophéties ou révélations d'actes symboliques réels et matériels (voir par exemple Ezéchiel 4). Quant au fait que les "Quatre Etres Vivants" au Ciel, dont Saint Irénée de Lyon dit qu'ils sont "
les images de l'activité du Fils de Dieu", soient aussi appelés "animaux" car ayant des faces d'animaux, ne peut-il pas laisser penser que des animaux se trouveront, sous une forme ou une autre, au Ciel, et que ces animaux là puissent être ces mêmes qui ont existé sur terre ?!
Catholique et Français
Désolé mais il y a une (science) métaphysique qui est (était) validée et assumée par l'Église (jusque Vatican II) et qui est le soubassement incontournable sur lequel la Théologie s'appuie. Et tous les sentiments et n'y feront strictement rien : l'âme des animaux disparait avec eux et ils ne ressusciteront pas, que vous le vouliez ou non. Je suis très étonné de voir des catholiques amoureux de …More
Désolé mais il y a une (science) métaphysique qui est (était) validée et assumée par l'Église (jusque Vatican II) et qui est le soubassement incontournable sur lequel la Théologie s'appuie. Et tous les sentiments et n'y feront strictement rien : l'âme des animaux disparait avec eux et ils ne ressusciteront pas, que vous le vouliez ou non. Je suis très étonné de voir des catholiques amoureux de l'Église bi-millénaire et anté-conciliaire ignorer ces questions élémentaires. Encore une fois, tout catholique se doit d'être dans la Vérité et non dans le sentimentalisme.
Spina Christi 2
Je ne vois pas que l'Eglise bimillénaire ait posé comme Dogme de Foi de ne pas croire, sous peine de péché grave ou d'offense à Dieu, qu'Il puisse peupler le monde prochain d'animaux sous quelque forme que ce soit (ainsi que le Paradis Originel était aussi peuplé d'animaux).
La Vérité sur ce sujet, je ne la vois exposée nulle part dans l'Ecriture (sauf chez Isaïe *), ni dans le Catéchisme, et …
More
Je ne vois pas que l'Eglise bimillénaire ait posé comme Dogme de Foi de ne pas croire, sous peine de péché grave ou d'offense à Dieu, qu'Il puisse peupler le monde prochain d'animaux sous quelque forme que ce soit (ainsi que le Paradis Originel était aussi peuplé d'animaux).

La Vérité sur ce sujet, je ne la vois exposée nulle part dans l'Ecriture (sauf chez Isaïe *), ni dans le Catéchisme, et ne l'ai jamais entendue non plus dans aucun sermon dans la Tradition.
Sauf preuve infaillible du contraire, je continuerai donc à penser en toute bonne conscience et sans offense aucune envers le Créateur que les animaux n'auront pas été de simples objets jetables, qu'ils n'auront pas vécu et souffert pour rien (et par la faute du premier homme) en ce monde, mais qu'ils auront une place dans la Nouvelle Création.

(*) Saint Irénée dans son commentaire sur Isaïe 11 : 6 à 9 explique (voir commentaires de la Bible Vulgate p. 1585) que même si "certains tentent d'appliquer ces textes de façon métaphorique (...) cela n'en aura pas moins lieu pour ces animaux lors de la Résurrection des justes (...) car Dieu est riche en toutes choses, et il faut que, lorsque le monde aura été rétabli dans son état premier, toutes les bêtes sauvages obéissent à l'homme et lui soient soumises et qu'elles reviennent à la première nourriture donnée par Dieu à la manière dont elles étaient soumises à Adam avant sa désobéissance et dont elles mangeaient les fruits de la terre."
Catholique et Français
Nous ne parlons pas de la présence ou de l'absence d'animaux au Paradis (que je crois personnellement hautement désirable...) mais de la "résurrection" d'animaux ayant vécu leur vie terrestre; ce qui est très différent ! La question de la mort définitive de l'âme animale terrestre est du même ordre que la croyance en l'existence de Dieu : la croyance en l'existence de Dieu n'est pas un dogme de …More
Nous ne parlons pas de la présence ou de l'absence d'animaux au Paradis (que je crois personnellement hautement désirable...) mais de la "résurrection" d'animaux ayant vécu leur vie terrestre; ce qui est très différent ! La question de la mort définitive de l'âme animale terrestre est du même ordre que la croyance en l'existence de Dieu : la croyance en l'existence de Dieu n'est pas un dogme de Foi car elle est simplement accessible à tout homme usant normalement et sainement de sa raison (Vatican I l'a rappelé); et pourtant vous ne pouvez pas être catholique et étayer votre Foi si vous niez l'existence de Dieu. Réponse plus complète en M.P.