Clicks1.8K
it.news
2

Un'altra spacconata natalizia - di Gianni Toffali

Colpo di scena: Sodoma, non fu distrutta da Dio per i peccati contronatura dei suoi abitanti, ma per mancanza di ospitalità!

Nonostante la spacconata natalizia sembri uscita da un seminarista somaro in teologia e in vena di scherzi, non lo è!

Il 16 dicembre la Pontificia Commissione Biblica, ha solennemente sentenziato che "La storia della città di Sodoma illustra un peccato che consiste nella mancanza di ospitalità, con ostilità e violenza verso lo straniero. Un comportamento giudicato molto grave e quindi meritevole di essere sanzionato con la massima severità”.

Gli autori del bizzarro testo hanno inoltre osservato che “in altri passi della Bibbia ebraica che si riferiscono alla colpa di Sodoma, non vi è alcuna allusione a una trasgressione sessuale praticata con persone dello stesso sesso”.

L'intento della Commissione è lapalissiano: sdoganare l'omosessualità, far uscire dal ghetto le lobby gay vaticane ed estromettere dai Vangeli l'apostolo fustigatore di sodomiti, San Paolo.

Da Santa Marta, nessun commento. E come si suol dire: chi tace acconsente.

Ora ci si aspetta che la Commissione s'inventi una giustificazione teologia e una modalità tecnica per mettere al mondo bambini con genitori dello stesso sesso.

Sicuramente un gioco da ragazzi per i nouveaux théologiens dell'era bergogliana.
GChevalier
Une autre fanfaronnade de Noël - par Gianni Toffali
catholique.forumactif.com/t630-news-au-27-decembre-2019
Un tournant : Sodome, n'a pas été détruite par Dieu pour les péchés de ses habitants, mais par manque d'hospitalité !

Malgré la bravade de Noël qui semble venir d'un âne en théologie et d'humeur à plaisanter, ce n'est pas le cas !

Le 16 décembre, la Commission Biblique Pontificale a …More
Une autre fanfaronnade de Noël - par Gianni Toffali
catholique.forumactif.com/t630-news-au-27-decembre-2019
Un tournant : Sodome, n'a pas été détruite par Dieu pour les péchés de ses habitants, mais par manque d'hospitalité !

Malgré la bravade de Noël qui semble venir d'un âne en théologie et d'humeur à plaisanter, ce n'est pas le cas !

Le 16 décembre, la Commission Biblique Pontificale a solennellement déclaré que « L'histoire de la ville de Sodome illustre un péché qui consiste en un manque d'hospitalité, avec hostilité et violence envers l'étranger. Un comportement jugé très grave et méritant donc d'être sanctionné avec la plus grande sévérité. »

Les auteurs du texte bizarre ont également noté que « dans d'autres passages de la Bible hébraïque qui font référence à la culpabilité de Sodome, il n'y a aucune allusion à une transgression sexuelle pratiquée avec des personnes du même sexe. »

L'intention de la Commission est évidente : dédouaner l'homosexualité, faire sortir du ghetto les lobbies homosexuels du Vatican et exclure des Écritures l'apôtre fouetteur de la sodomie, saint Paul.

De Santa Marta, aucun commentaire. Et comme on dit : qui ne dit rien consent.

On s'attend maintenant à ce que la Commission invente une justification théologique et une façon technique de mettre au monde des enfants de parents de même sexe.

Un jeu d'enfant pour les nouveaux théologiens de l'époque bergolienne.

[Je connais cette forfanterie depuis longtemps puisque c'est la thèse des charismatiques ; mais ce qui est nouveau, c'est que le poison des membres s'est étendu jusqu'à la tête qui érige pratiquement en vérité de foi cette absurdité ! Mais nous y sommes habitués et nous en verrons bien d'autres...]
N.S.dellaGuardia
Malheureusement nous sommes seulement au début des jeux de prestige théologiques de nos temps. "Nous en verrons bien d'autres..." et plus mauvaises je crains...