Cardinal Sarah : "L'obéissance aux évêques est un principe sûr, il ne faut pas s'y tromper".

Il y a un "besoin urgent" que les fidèles retournent à la messe, a écrit le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le Culte Divin, dans une lettre du 12 septembre aux présidents des …
Rosa Mystica
M. Sarah fait pâle figure en face d'un abbé Vigano!
cristiada.cristeros
LOL
blanche52
Ben oui ! les sous-sous commencent à manquer !
jean stiegler
Un directeur spirituel, prêtre ou évêque n'a pas le droit de donner des ordres à un laïc mais seulement des conseils en matière spirituelle; par contre dans un ordre religieux ayant fait voeu d'obéissance, le subalterne se doit d'obéir à son supérieur, dans le respect et les limites de la règle. STOP AUX ABUS ET AUX DECLARATIONS MENSONGERES!
Claudius Cartapus
La privation des sacrements, c'est un beau signe d'obéissance… Il faut passer par le gouleau d'étranglement du vaccin pour retrouver le droit de communier normalement comme on nous le dit… L'Église ne jure que par le vaccin… Pour moi, ça cause problème. L'Église attend plus de Bill Gates que de Jésus-Christ !!! La foi n'y est plus chez les responsables du troupeau. 😡
Aube de la Force
Ils se sont engagés dans la cause du modus vivendi avec les autorités laïques. Parfois, ils avancent encore plus vite qu'elles. Les Catholiques, demunis et découragés n'ont pas suivi le mouvement, sentant confusément qu'ils étaient livrés à eux-mêmes et que le malaise touchait aussi les prêtres. Lorsque les chefs doutent, les fidèles vont encore plus loin, ils se perdent dans un labyrinthe …More
Ils se sont engagés dans la cause du modus vivendi avec les autorités laïques. Parfois, ils avancent encore plus vite qu'elles. Les Catholiques, demunis et découragés n'ont pas suivi le mouvement, sentant confusément qu'ils étaient livrés à eux-mêmes et que le malaise touchait aussi les prêtres. Lorsque les chefs doutent, les fidèles vont encore plus loin, ils se perdent dans un labyrinthe parsemé de faux dieux qui les dévoreront. Monseigneur Sarah le comprend, espérons que cela ne sera pas une rivière sans retour.