Clicks1.6K
en.news
72

Amazon Synod: Festival of Infantile Paganism

A group of priests, sisters and lay-people held hands or stood arm in arm around a blanket on which earth, food for an idol, scarves and candles were placed.

This happened in the now infamous Santa Maria in Traspontina church near the Vatican (video below by Twitter-user Eager Monk, October 18) and was part of a Candomblé ("dance in honour of the gods"), a relict from Afro-Brazilian pagan superstition.

Among the worshippers who turned their backs to the tabernacle, was the lesbian Emilie Smith. A woman repeated the text, pregnant with meaning: “To be only now, and always be one, to be all in each one, to be one.”

At another kindergarten event caught on camera, a group of alleged adults lifted up a tray and sang in Portuguese with the help of a rattle: "Everything is connected in this our common home."

#newsHmbolmedxr

1 Timothy 4:1
Now the Spirit manifestly saith, that in the last times some shall depart from the faith, giving heed to spirits of error, and doctrines of devils.
Synode d'Amazonie : Festival du paganisme infantile
catholique.forumactif.com/t549-news-au-21-octobre-2019
Un groupe de prêtres, de sœurs et de laïcs se tenaient les mains ou se tenaient bras dessus bras dessous autour d'une couverture sur laquelle de la terre, de la nourriture pour une idole, des écharpes et des bougies étaient placées.

C'est ce qui s'est passé dans la désormais tristement …More
Synode d'Amazonie : Festival du paganisme infantile
catholique.forumactif.com/t549-news-au-21-octobre-2019
Un groupe de prêtres, de sœurs et de laïcs se tenaient les mains ou se tenaient bras dessus bras dessous autour d'une couverture sur laquelle de la terre, de la nourriture pour une idole, des écharpes et des bougies étaient placées.

C'est ce qui s'est passé dans la désormais tristement célèbre église Santa Maria in Traspontina près du Vatican (vidéo par Eager Monk, utilisateur de Twitter, 18 octobre) et faisait partie d'un Candomblé (« danse en l'honneur des dieux »), une relique de la superstition afro-brésilienne païenne.

Parmi les adorateurs qui tournèrent le dos au tabernacle, se trouvait la lesbienne Emilie Smith. Une femme a répété le texte dépourvu de sens : « N'être qu'aujourd'hui, et être toujours un, être tout en chacun, être un. »

Lors d'un autre événement à la "maternelle" filmé par la caméra, un groupe d'adultes présumés a soulevé un plateau et a chanté en portugais avec l'aide d'un hochet : « Tout est lié dans cette maison commune. »

[Nous voilà revenus en barbarie et diablerie.]
Ana Fritz likes this.
Susi 47
Ana Fritz likes this.
Susi 47
Insane
Ana Fritz likes this.
advoluntas@aol.com likes this.
Soley
Novella Nurney likes this.
To use thier own " leftist identity politics" against them- they appear to be a bunch of, over wieght , hapless, boomer hippies , proudly displaying thier white privilege ,cultural appropriation, and degenerate moral character under the guise of " equality ".
- dullards, one and all.
Ana Fritz likes this.
Eva
“The Lord sitteth upon the flood; yea, the Lord sitteth King for ever.” (Psalm 29:10)
Susi 47 likes this.
DEFENSA DE LA FE likes this.