jean pierre aussant
116659

Le gallicanisme, cette faute indélébile de la France.


Avant même le protestantisme (début du XVIème siècle) et l’avènement de la franc-maçonnerie spéculative (début du XVIIème siècle), c’est le gallicanisme (dans une certaine mesure une forme de protestantisme et de sedevacantisme avant l’heure) qui commença à effriter l’autorité de la Sainte Église Catholique en France et en occident. Ainsi Philippe Le Bel s’opposa au Pape Boniface VIII (et tenta de le faire kidnapper) pour des raisons de finance et d’influence dans le midi de la France (voir le triste épisode des Templiers). Ensuite nous avons eu François Ier qui au lieu de s’entendre avec Charles Quint pour l’établissement d’un empire catholique universel (ce que voulait Charles Quint), le combattit toute sa vie (mettant ainsi fin au rêve de la paix catholique sur terre).

Plus tard Louis XIII et Richelieu devaient soutenir les turcs (musulmans) et les principautés protestantes allemandes contre la maison catholique d’Autriche. Sans le savoir, ils aidèrent ainsi à la création de ce qui deviendra plus tard l’état prussien, ennemi juré de la France (et bien plus dangereux que les Habsbourg), d’où sortiront finalement le nationalisme allemand antifrançais prussien et protestant (le fameux « Kulturkampf » de Bismarck) et enfin le nazisme. Ce nationalisme allemand étant bel et bien protestant. (Que Hitler fut par hasard baptisé catholique n’infirme pas la chose. Il suffit de lire Mein Kampf pour savoir qu’Hitler était anticatholique).
Autrement dit, la monarchie française, et ses trahisons à l’endroit de la Sainte Église et des papes, a aussi sa part de responsabilité quant l’avènement de la catastrophe révolutionnaire de 1789 (eh oui…).
Notons, au passage, que les maurrassiens athées qui veulent reconstruire une monarchie qui pourrait se passer du droit divin, sans le savoir, sont les frères d’armes des forces anticatholiques.

C’est ce rendez-vous manqué entre François Ier et Charles Quint qui incarne le mieux ce moment où l’occident a raté « le train de son destin ». Oui, le moment le plus dramatique et le plus tragique de son histoire, c’est quand François Ier, privilégiant la France (gallicanisme), au point d’aider les protestants et les Turcs, plutôt que la Sainte Église Catholique, refusa de s’entendre avec Charles Quint, qui lui, était pourtant resté fidèle à Rome. Si le roi de France et l’empereur s’étaient unis dans le seul vrai combat digne de ce nom, et qui était celui de la lutte contre l’hérésie protestante, alors, aujourd’hui, le monde entier serait catholique.

Certes, un monde catholique ne signifie pas le paradis sur terre, car «Mon Royaume n’est pas de ce monde» comme nous l'a dit le Seigneur (Jean 18:36), mais nous aurions cependant évité toutes les abominations issues de la culture de mort, fruits du protestantisme et de ses métastases: la franc maçonnerie, les philosophes de la mort de Dieu, les (fausses) Lumières, la (fausse) Révolution Française. Oui, nous aurions évité le génocide vendéen, les deux guerres mondiales, tous les génocides du 20ème siècle (Staline, Pol Pot, Mao Tsé Toung, Arménie, Shoa etc.), nous aurions évité l’écrasement de l’humanité pour une fausse pandémie, nous aurions évité les lois d’infamie contre la création (le meurtre des enfants à naitre, le mariage «contre Dieu et nature» etc.), nous aurions évité cette Europe infestée par le diktat des lobbys féministo-LGBT, nous aurions évité ces siècles de fausse historiographie et de lavage de cerveau maçonnique qui ont fait de nous des esclaves participatifs, des zombies, des morts-vivants toujours prêts à croire les pires mensonges du système mondial. Oui ces esclaves, qui sont incapables de se révolter quand la dictature les écrase vraiment (imposition de lois d’infamie sans referendum ou encore avec le torchon de soumission pour se protéger d’une grippe) mais qui, en revanche, sont soudainement près à faire la révolution dès que l’on touche à leur petit fric de futurs retraités (comme nous pouvons l’observer aujourd’hui)

Nous n’aurions pas non plus aujourd’hui ces bouffons interchangeables qui prétendent nous gouverner et qui au-delà de leurs fausses disputes, sont en réalité tous d’accords sur l’essentiel du politiquement correct et de la culture de mort (les deux femmes Le Pen, les Zemmour etc…). Oui, tout cela, nous aurions pu l’éviter. Que Dieu nous pardonne, car la vraie faute de la France, sa faute archétypique pour ainsi dire, se situe peut-être davantage ici que dans son incapacité à avoir pu empêcher le coup d’état jacobin.

Peut-être plus que la révolution, c’est le gallicanisme qui en premier a souillé la France. À un moment de son histoire, la monarchie française a trahi la Sainte Église. L’honnêteté nous oblige à le dire.
Jean-Pierre Aussant
ANNE-FRANCOISE DEMANY shares this
30
ANNE-FRANCOISE DEMANY
Malheureusement netflix et les jeux vidéos et reseaux sociaux ont plus de succes que la Bible.La relève n est pas assurée. Les films hollywoodiens sont très nuisibles également,ainsi que sitcoms américains,la starification,le "parce que je le vaux bien", le "je m arrange avec ma vérité collant à la pensée progressiste dominante". Tout est très anti christ et le monde tombe dans le panneau de …More
Malheureusement netflix et les jeux vidéos et reseaux sociaux ont plus de succes que la Bible.La relève n est pas assurée. Les films hollywoodiens sont très nuisibles également,ainsi que sitcoms américains,la starification,le "parce que je le vaux bien", le "je m arrange avec ma vérité collant à la pensée progressiste dominante". Tout est très anti christ et le monde tombe dans le panneau de cet empire du mensonge.le superficiel et le vice ont pris le pouvoir sur la profondeur et la prière.
ANNE-FRANCOISE DEMANY
C est aux gens qui ont la Foi de montrer l exemple,de servir Dieu avec fidélité,humblement sans faillir afin de montrer au monde que le christ est le chemin,la vérité et la vie.
L'effroi
A travers les apparitions de Jésus à Ste Marguerite-Marie en 1689, le Ciel avait donné une chance extraordinaire à la France de revenir dans la faveur de la Grâce Divine en demandant au Roi de consacrer la France au Sacré Coeur de Jésus. Ni Louis XIV, ni ses deux successeurs n'ont obéi.
100 ans jour pour jour plus tard, Louis XVI était dépouillé de ses pouvoirs et la Révolution athée et FM …More
A travers les apparitions de Jésus à Ste Marguerite-Marie en 1689, le Ciel avait donné une chance extraordinaire à la France de revenir dans la faveur de la Grâce Divine en demandant au Roi de consacrer la France au Sacré Coeur de Jésus. Ni Louis XIV, ni ses deux successeurs n'ont obéi.
100 ans jour pour jour plus tard, Louis XVI était dépouillé de ses pouvoirs et la Révolution athée et FM commençait...
rpal73
Je ne suis pas AveMaria44, et suis complètement dans le sujet.
Vous avez raison quant à la peste gallicane à l'origine de tous nos maux.
Le gallicanisme est une contestation du pape et de son infaillibilité, n'est ce pas? C'est croire qu'il peut nous tromper en matière de foi/morale et que nous français savons mieux que lui ce qu'il nous faut. C'est renouveler le péché du peuple juif : s'idolâtrer …More
Je ne suis pas AveMaria44, et suis complètement dans le sujet.

Vous avez raison quant à la peste gallicane à l'origine de tous nos maux.

Le gallicanisme est une contestation du pape et de son infaillibilité, n'est ce pas? C'est croire qu'il peut nous tromper en matière de foi/morale et que nous français savons mieux que lui ce qu'il nous faut. C'est renouveler le péché du peuple juif : s'idolâtrer sa nation au détriment du Messie ou de Son vicaire.

Qui trouva t on au concile de Vatican I contre l'infaillibilité? les évêques français gallicans!
Pourquoi Pie IX décida-t-il de proclamer l'infaillibilité pontificale en 1870 ? Pour taire le gallicanisme et empêcher le projet des carbonari récemment découvert de faire élire un FM sur le siège de Pierre, de sorte que ses futures hérésies ne pouvant être compatibles avec sa supposée infailliblité à présent dogmatisée, il puisse être démasqué.

Or ce projet arrivé à terme par l'élection du frère Roncalli et ses successeurs, qui trouve t on pour "résister"? des évêques gallicans! comme vous Mr Aussant!

En effet, en reconnaissant ces clowns grotesques comme vicaires du Christ, les pseudo-resistants comme la Fsspx, Williamson &co, Escada &co, IMBC et vous, affirmez clairement que le bon Dieu peut nous tromper par son "pape". Ainsi ces "gardiens" de la Tradition crédibilisent les imposteurs, bien joué les gars!

Un pape qui peut tromper en matière de foi/morale, n'est ce pas précisément la position gallicane. Ni les modernistes qui obéissent, ni les sédévacantistes qui ne reconnaissent pas cette église, ne la tiennent.

Vous oui.

Alors veuillez répondre avec un coeur droit s'il vous plait au sujet de l'acte de Foi : comment arrivez vous à le réciter dans la situation actuelle???
jean pierre aussant
rpal73Il n'y a aujourd'hui qu'une façon d'être catholique. Il s'agit d'accepter de souffrir et d'accepter ce déchirement (car en effet, le pape Francois pose problème, même si ses propos sont systématiquement déformés par les sedevacantistes), c'est à dire refuser l'erreur fatale du sedevacantisme tout en refusant aussi les dérives modernistes. La position des catholiques vivant en Allemagne …More
rpal73Il n'y a aujourd'hui qu'une façon d'être catholique. Il s'agit d'accepter de souffrir et d'accepter ce déchirement (car en effet, le pape Francois pose problème, même si ses propos sont systématiquement déformés par les sedevacantistes), c'est à dire refuser l'erreur fatale du sedevacantisme tout en refusant aussi les dérives modernistes. La position des catholiques vivant en Allemagne (auxquels j'appartiens) est certes encore plus difficile puisque récemment la majorité des évêques ont choisi de désobéir au Pape en votant pour les réformes sataniques du chemin synodal (bénédiction de couples gays dans les églises, entre autres). Ce qui dans une certaines mesure fait d'eux, ipso facto, des protestants.C'est pourquoi, je ne crois pas offenser Dieu en allant provisoirement à la messe chez les Lefebvristes d'Hambourg qui, eux, au moins ne blasphème pas pendant la messe. Mais je reconnais que tout cela représente un déchirement et je n'ai pas de bonnes solution, si ce n'est prier et attendre que le pape (ou le prochain Pape) fasse le ménage.
rpal73
Veuillez me répondre s'il vous plait : l'acte de foi est faux?
jean pierre aussant
rpal73 Vous êtes confus. Vous mélangez tout. Vous faites une sorte de masturbation intellectuelle. Je n'ai pas le temps pour cela. Quant à mon acte de foi, je vous l'ai déjà expliqué. Si vous n'avez pas compris une fois, vous ne comprendrez pas non plus une deuxième.
jean pierre aussant
AveMaria44 Comme d'habitude, vous êtes hors sujet. Vous êtes incapable de répondre précisément à un thème. Vous rebondissez systématiquement sur le Pape et VII. Vous êtes une sorte de troll grincheux.
rpal73
Monsieur, quel est votre acte de foi?
Est ce celui du catéchisme de Saint Pie X: Mon Dieu je crois fermement toutes les vérités que Vous nous avez révélées et que vous nous enseignez par Votre Eglise car Vous ne pouvez ni Vous tromper ni nous tromper?
ou un autre ?
Si c'est celui ci, comment sans être sedevacantiste, admettez vous que le pape et l'église puissent nous tromper? Voulez vous dire …More
Monsieur, quel est votre acte de foi?
Est ce celui du catéchisme de Saint Pie X: Mon Dieu je crois fermement toutes les vérités que Vous nous avez révélées et que vous nous enseignez par Votre Eglise car Vous ne pouvez ni Vous tromper ni nous tromper?
ou un autre ?
Si c'est celui ci, comment sans être sedevacantiste, admettez vous que le pape et l'église puissent nous tromper? Voulez vous dire que le Christ ne contrôle plus Son pape et Son église, soit qu'il ne serait pas assez puissant, soit qu'il ait décidé de nous tromper? Quelle est votre position au juste?

Les magistères de Paul IV, de Pie IX à Vatican I, de Léon XIII entre autres ont clairement expliqué qu'un hérétique n'avait aucun droit dans l'Eglise, surtout pas celui de la diriger puisqu'un pape est infaillible.

Les Gallicans sont ceux qui piétinent le magistère de ces papes, en même temps que leur acte de foi et qui offrent par là un inadmissible crédit à ces imposteurs franc-maçons, dont le lointain projet d'occuper le siège de Pierre est connu et a abouti.
L'effroi
"Je frapperai le berger et le troupeau sera dispersé" ( Zacharie 13.7 ).
Ou encore: "Quand Dieu veut punir les hommes, il obscurcit leur jugement" , tout simplement parce que les péchés des hommes, y compris et SURTOUT de ceux qui sont au sommet de l'Eglise, les coupent de la Grâce divine.
Conséquence évidente que nous vivons en ce moment tous les jours et que personne de sensé ne peut nier:
" …More
"Je frapperai le berger et le troupeau sera dispersé" ( Zacharie 13.7 ).
Ou encore: "Quand Dieu veut punir les hommes, il obscurcit leur jugement" , tout simplement parce que les péchés des hommes, y compris et SURTOUT de ceux qui sont au sommet de l'Eglise, les coupent de la Grâce divine.
Conséquence évidente que nous vivons en ce moment tous les jours et que personne de sensé ne peut nier:
" Dans le troisième secret (de Fatima), il est prédit, entre autres choses que la Grande Apostasie commencera au sommet (de l'Eglise)."
(Cardinal Ciappi, dans le journal « Catholique » en mars 2002).
Le Cardinal Ciappi, qui avait lu le 3e Secret, fut le théologien personnel de 5 Papes successifs.
rpal73
Donc l'acte de foi est faux?
L'effroi
Les enseignements du Magistère et de la Tradition bimillénaire de l'Eglise restent intangibles quand bien même un Pape passe son temps à les tordre à sa façon ou a les ignorer: Cramponnons nous à ces enseignements, fermons nos oreilles à tout ce que ce dernier peut dire ou faire, et faisons le "gros dos" en espérant et en priant que son successeur reviendra à une orthodoxie rigoureuse.
..." …More
Les enseignements du Magistère et de la Tradition bimillénaire de l'Eglise restent intangibles quand bien même un Pape passe son temps à les tordre à sa façon ou a les ignorer: Cramponnons nous à ces enseignements, fermons nos oreilles à tout ce que ce dernier peut dire ou faire, et faisons le "gros dos" en espérant et en priant que son successeur reviendra à une orthodoxie rigoureuse.
..." Pourtant, si nous-mêmes, ou si un ange du ciel (voire un Pape...) vous annonçait un Évangile différent de celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème !" (Gal 1:8)
rpal73
Anathème veut dire excommunié, rejeté, exclu. La véritable Eglise est hors les murs. A proportions domestiques (terme prophétique du cardinal Pie)
Croyez vous votre acte de foi, oui ou non? C'est quand même la base de la Foi. Avoir la Foi c'est croire son acte de Foi.
L'effroi
Eh bien oui, St Paul qui est bien plus qu'un Pape, a envisagé qu'un ange du Ciel, lui même (voire un Pape...) puisse se tromper puisqu'il a même publiquement contredit Pierre, le premier Pape, qui se trompait sur un point de doctrine.
D'autres saints ont quelques fois eux aussi publiquement mais respectueusement rappelé la Vérité au Pape régnant à leur époque. Et c'est le devoir de tout chrétien …More
Eh bien oui, St Paul qui est bien plus qu'un Pape, a envisagé qu'un ange du Ciel, lui même (voire un Pape...) puisse se tromper puisqu'il a même publiquement contredit Pierre, le premier Pape, qui se trompait sur un point de doctrine.
D'autres saints ont quelques fois eux aussi publiquement mais respectueusement rappelé la Vérité au Pape régnant à leur époque. Et c'est le devoir de tout chrétien, en conscience, de le faire quand il l'estime nécessaire, à son curé, son évêque et même le Pape.
Mais comme cela est devenu quasiment impossible du fait de la corruption omniprésente dans la hiérarchie, je préfère "fermer les écoutilles" en attendant des jours meilleurs...
rpal73
Oui c'est cela, vous ne croyez pas votre acte de foi en affirmant que Dieu peut nous tromper par Son Eglise.
Aucun pape n'a enseigné publiquement l'hérésie, Saint Pierre compris. C'est la conclusion du concile de Vatican I et écrit dans son rapport.
Quant à St Paul, il parlait d'un démon déguisé en ange de lumière, mais certainement pas d'un ange du Ciel, qui lui ne peut plus se tromper ni nous …More
Oui c'est cela, vous ne croyez pas votre acte de foi en affirmant que Dieu peut nous tromper par Son Eglise.
Aucun pape n'a enseigné publiquement l'hérésie, Saint Pierre compris. C'est la conclusion du concile de Vatican I et écrit dans son rapport.
Quant à St Paul, il parlait d'un démon déguisé en ange de lumière, mais certainement pas d'un ange du Ciel, qui lui ne peut plus se tromper ni nous tromper puisque les anges vivent avec Dieu, et réalisent sa volonté irrévocablement.
L'effroi
C'est VOTRE interprétation; Je me tiens au texte basique de l'Evangile: "Un ange". Si Paul avait pensé à un démon déguisé, il l'aurait dit sans ambigüité.
Mon acte de Foi est basé sur le Magistère et la Tradition intangibles de l'Eglise, qui sont au-dessus même des Papes. D'ailleurs l'acte de Foi de Saint Pie X parle bien "des Vérités que Vous nous avez révélées et que vous nous enseignez …More
C'est VOTRE interprétation; Je me tiens au texte basique de l'Evangile: "Un ange". Si Paul avait pensé à un démon déguisé, il l'aurait dit sans ambigüité.
Mon acte de Foi est basé sur le Magistère et la Tradition intangibles de l'Eglise, qui sont au-dessus même des Papes. D'ailleurs l'acte de Foi de Saint Pie X parle bien "des Vérités que Vous nous avez révélées et que vous nous enseignez par Votre Eglise" sans désigner nommément les Papes. Ces Vérités sont recueillies, compilées, expurgées éventuellement de toute hétérodoxie, fut-elle celle d'un Pape mal inspiré.
Le Pape Jean XXII fut ainsi rebuffé d'hérésie par des théologiens concernant sa conception très personnelle de la "vision béatifique". Une hérésie qu'il abjura sur son lit de mort.
D'autre saints, tels Bernard de Clairvaux ou Catherine de Sienne n'ont pas hésité eux aussi à critiquer le Pape quand ils l'ont jugé nécessaire.
D'ailleurs les cardinaux Müller, Burke, entre autres, ainsi que l'évêque Schneider ne se privent pas non plus de le faire, respectueusement, avec François, sans que celui-ci puisse réagir disciplinairement puisqu'ils sont inattaquables théologiquement devant un tribunal ecclésiastique.